Cartes musicales pour la fête des pères…

Les élèves des Sablons à Châtillon se préparent pour la venue du quatuor. Mais en attendant, ils continuent de penser à la musique en toute occasion, même pour la fête des pères ! Voici quelques unes de leurs cartes de voeux. Merci à leurs enseignantes ! 

 

Publicités

Musique de chambre à l’école

Bonjour les enfants,

Lundi soir et mardi soir je joue Thamos à La Seine Musicale, et mercredi matin je viens vous voir à l’école !

Je ne viens pas toute seule, mais avec d’autres musiciens. Ensemble, nous allons former un quatuor à cordes : deux violons (Cécile et moi), un alto (Raphaëlle) et un violoncelle, (François).

Et quand quelques musiciens jouent ensemble, on appelle ça de la musique de chambre. La musique de chambre, c’est de la musique qui endort ? Les musiciens doivent être en pyjama ? Pas du tout !

La musique de chambre, c’est une musique qui a été écrite pour être jouée par moins de dix musiciens. C’est très différent d’une symphonie avec tout un orchestre de 80 instrumentistes !

À l’origine, on ne joue pas de musique de chambre dans des grandes salles de concert. C’est de la musique jouée à la cour du roi, pour le divertir (l’amuser). Ces musiciens qui jouaient pour le roi appartenaient à la « Chambre du Roy », un groupe de musiciens spécialisés. C’est comme si tu organisais un concert dans ton salon quand tu as des amis à la maison !

Nous jouerons de la musique de compositeurs russes : Borodine, Glazounov, Stravinsky, Chostakovitch, et Tchaikovsky, que vous connaissez peut-être pour le ballet Le Lac des Cygnes.

Je vous en parle mercredi.

À très vite !

— Aude

Thamos, roi d’Égypte

Bonjour les enfants,

En ce moment je me prépare pour un concert un peu spécial à La Seine Musicale. Je vais jouer Thamos, roi d’Égypte, de Mozart. C’est une musique de scène. Je vous ai déjà parlé de ce genre musical, non ? Une musique de scène est écrite pour accompagner une pièce de théâtre.

Quand on joue la pièce de théâtre Thamos, roi d’Égypte de Tobias Philipp von Gebler, on joue en même temps la musique composée par Mozart. L’orchestre joue entre deux scènes, entre deux parties de la pièce.

Cela donne plus de force aux sentiments des acteurs sur scène. En fait la musique de scène, c’est un peu comme la musique dans les films : ça sert à donner une ambiance, s’il y a de l’action, si la scène est triste, si c’est une scène lente, la musique est là pour nous le dire.

Mais avec Insula orchestra, on ne va pas jouer la pièce de théâtre. Sur scène, le jour du concert, il y aura l’orchestre, et… une équipe de dessinateurs !

Ces artistes vont dessiner l’histoire de Thamos pendant que nous allons jouer la musique de scène de Mozart. Et regardez, vous pouvez déjà voir quelques extraits de la musique avec les dessins !

À bientôt,

— Aude

 

La Nonne Sanglante – suite et fin

Bonjour les enfants,

La semaine dernière je vous ai laissé en suspens au milieu de l’histoire de La Nonne Sanglante. Avez-vous imaginé la suite ? Qui est cette femme que Rodolphe voit apparaître au pied du château, à minuit ?

Vous vous en doutez peut-être, cette femme que Rodolphe voit, c’est le spectre de la nonne, un fantôme ! Mais Rodolphe ne s’en rend pas compte, il pense parler à Agnès. Quand la femme lui demande de se fiancer, il accepte…

Un peu plus tard il apprend que son père est d’accord pour qu’il épouse Agnès. Cependant, le spectre de la nonne revient et lui raconte son histoire, et pourquoi elle reste hanter le château : elle demande vengeance.

Rodolphe ne veut pas faire de mal à son père pour venger la nonne. Il décide de fuir et de renoncer à son mariage avec Agnès.

Le père de Rodolphe comprend que Rodolphe connaît la vérité sur son histoire. Il décide de se sacrifier pour faire disparaitre le fantôme. Rodolphe est libéré : il peut enfin épouser Agnès !

C’est une histoire un peu compliquée, non ? Dans les opéras, on retrouve souvent des intrigues avec des histoires d’amours impossibles, et cela ne se finit pas toujours bien.

On se retrouve à La Seine Musicale !

— Aude

Vous êtes tous invités !

Bonjour les enfants,

La semaine prochaine je jouerai dans un conte musical au Conservatoire de Bourg-la-Reine. C’est ouvert à tout le monde, donc vous pouvez venir avec vos parents ! C’est le mardi 29 mai, à 20h00.

Demain je vous raconte la suite de La Nonne Sanglante…

À très vite,

— Aude

La terrible histoire de La Nonne sanglante

Bonjour les enfants,

J’ai l’impression que vous vous êtes bien amusés à présenter vos instruments en classe ! Pour ceux qui avaient le trac, je vous rassure, cela arrive à tout le monde, même aux professionnels.

La semaine prochaine, beaucoup d’entre vous viennent à La Seine Musicale pour écouter Insula orchestra en répétition.

Je voudrais vous parler un peu de l’œuvre que vous allez entendre. Il s’agit d’un opéra, c’est à dire que c’est une œuvre pour orchestre, chœurs et solistes, avec une histoire et une mise en scène.

Cette œuvre s’intitule La Nonne Sanglante. Ce titre est effrayant, vous ne pensez pas ? On imagine des fantômes et des meurtres. Brrrrr… La musique a été composée par un français, Charles Gounod, et le livret (l’histoire et ses dialogues) a été écrit par Eugène Scribe et Germain Delavigne.

L’histoire de La Nonne Sanglante est la suivante : au Moyen Âge, deux seigneurs décident de marier leurs enfants (Agnès et Théobald) pour faire la paix. Or, Rodolphe, le frère de Théobald, aime Agnès, et Agnès aime Rodolphe.

Rodolphe essaye de convaincre Agnès de s’enfuir. Il lui donne rendez-vous au pied du château, à minuit. Agnès refuse plusieurs fois : la légende dit que le spectre de la Nonne sanglante rôde à cet endroit. Mais Rodolphe s’entête et Agnès cède : elle viendra au rendez-vous.

Le soir du rendez-vous, à minuit, Rodolphe est au pied du château et voit une femme…

Je vous laisse quelques jours pour imaginer la suite de l’histoire ! Vous pouvez aussi vous donner quelques frissons en écoutant le début de l’opéra !

À très vite,

— Aude

Les enfants musiciens des Sablons

À l’école des Sablons, la découverte des instruments par les élèves continue ! En CE1, les enfants ont fait partager leur pratique des instruments avec les autres élèves des classes du projet musique avec Insula orchestra. Ils avaient un peu le trac avant leurs prestations mais chacun a su présenter son instrument et jouer un ou plusieurs airs à ses camarades.

Philémon nous a fait une démonstration de djembé. Cet instrument de musique à percussions nous a donné envie de bouger en rythme.

Lucas et Philémon nous ont apporté chacun leur harmonica  mais il leur a été plus difficile d’en jouer.

Lucas a aussi rapporté sa guitare ukulélé. Il nous a fait écouter les sons produits par cet instrument.

Lilian a déplacé son violoncelle pour nous enchanter les oreilles.

Alexis nous a joué assis sur une chaise quelques airs de guitare. Il avait une assistante pour lui tenir les partitions.

Raphaël nous a joué de la flûte traversière.  Il l’a montée, démontée puis remontée pour nous en expliquer toutes les parties.

Camille nous a donné un cours de trompette.  Elle était bien essoufflée après sa prestation.

Tommy nous a fait une démonstration de cor d’harmonie.   Nous avons apprécié ce moment car c’est un instrument que l’on n’a pas l’habitude de voir en solo.

Léo a attaché son saxophone  de 2,6 kilos autour de son cou grâce à un harnais, avant de nous jouer des airs de jazz.

La maman de Philémon est aussi venue nous jouer des airs d’accordéon  avec son déguisement de carnaval, le dernier jour avant les vacances de printemps.

Petit poème musical

À l’école des Sablons, les musiciens des classes de CE1 et CP/CE1 ont fait découvrir leurs instruments à leurs camarades. Chez les CE1 il y avait Lilian au violoncelle, Tommy au cor et Alexis à la guitare, et dans la classe de CP/CE1 ils ont écouté Lucas au ukulélé, Camille à la trompette, Philémon au djembé, Léo au saxophone et Raphaël à la flûte traversière. Ils ont ensuite composé un poème, présenté ici. Merci à leurs enseignantes pour cette restitution. 

 

 

 

 

L’orchestre de la classe de CE1F

Soraya joue du tuba,
Lilian regarde un instrument à vent,
Alexis fait de la batterie,
Héléna I. chante la note la,
Jeanne est mélomane,
Inès aime la grosse caisse,
Cassandra accorde sa balalaïka,
Tommy souffle dans son cor d’harmonie,
Sébastien rêve d’être musicien,
Adama a un harmonica,
Emilie dirige une symphonie,
Luan est content d’avoir un tam-tam,
Arnaud dessine un piccolo,
Maia frappe sur des congas,
Aymen compose un requiem,
Amélie pince les cordes d’un bouzouki,
Elina apprend la clé de fa,
Anne-Rose voudrait être une virtuose,
June écoute la musique de cartoons,
Fatéma danse la zumba,
Yanis achète un trombone à coulisse,
Enzo adore le piano,
Assia présente un marimba,
Ethan écrit une gamme,
Arthur lit une mesure,
Helena F. s’amuse avec un concertina,
Ayla fabrique sa quena,
Samy entend une mélodie,
Jade invente un morceau pour jouer à la guimbarde,
Olivia apporte son ocarina,
Et Florence donne la cadence.

On ne s’ennuie pas en vacances !

Bonjour les enfants,

Comme les vacances arrivent, on vous propose un petit guide à feuilleter chez vous ! Vous allez voir, c’est assez amusant, c’est comme voyager dans une histoire, mais en apprenant plein de choses sur les concerts, les musiciens, les instruments.

Il suffit de cliquer ici, et de vous laisser guider.

On vous retrouve après les vacances ?

Amusez-vous bien !

— Aude, Diane, Jocelyn et Yannick