Jocelyn raconte la tournée du Freischütz !

Bonjour les enfants,

Cette année, j’ai beaucoup voyagé avec l’ensemble des musiciens d’Insula orchestra et les chanteurs du choeur accentus et cela va se poursuivre cet été pour des représentations de l’opéra Der Freischütz de Carl Maria von Weber. J’ai pu visiter les villes de Caen, Aix en Provence, Vienne et Bruxelles et je me rendrai prochainement à Ludwigsbourg. Savez-vous dans quel pays sont situées ces villes, pouvez-vous toutes les situer sur une carte ?

Voici quelques photos des salles de concert dans lesquelles j’ai pu jouer :

Photo du Théâtre de Caen

Photo du Grand Théâtre de Provence d’Aix en Provence


Photo du Bozar de Bruxelles


Photo du Theater an der Wien de Vienne

En regardant toutes ces photos, que pouvez-vous me dire à propos de ces salles de spectacle ? Quels points communs et quelles différences trouvez-vous avec l’Auditorium de la Seine Musicale  ?

Cet opéra continuera de nous faire voyager cet automne car nous partirons au Luxembourg puis à Londres en faisant un détour par Paris et le Théâtre des Champs Élysées !

A l’occasion de la première représentation du Freischütz dont vous avez vu une des répétitions à La Seine Musicale, l’équipe d’Insula orchestra a réalisé trois petites vidéos de présentation de cet opéra. Vous pourrez ainsi voir quelques extraits de la mise en scène magique réalisée par la Compagnie de Magie Nouvelle 14:20.

Dites-moi ce que vous en pensez ! Je vous souhaite de très bonnes vacances et espère vous recroiser pour un concert d’Insula orchestra !

Jocelyn

Publicités

Venue à La Seine Musicale !

Hier après-midi, les élèves de l’école Jean de la Fontaine de Levallois-Perret, sont venus assister à une répétition commentée à La Seine Musicale. Pique-nique au soleil, discussion avec Laurence Equilbey la chef d’orchestre d’Insula orchestra et découverte de l’opéra de Weber étaient au rendez-vous. 

Voici quelques photos de cette agréable après-midi :

Qui est Carl Maria von Weber ?

Les élèves de la classe de Madame Ruyant racontent leur rencontre avec Jocelyn !

Lundi 28 janvier, Jocelyn est venu nous rendre visite pour la deuxième fois. Il y avait aussi Olga. Pour nous échauffer, nous avons fait des sons. Puis nous avons chanté 3 chansons avec des gestes: « Le cœur des gens », « Toc,toc,toc » et « le chant d’Orphée ». Olga et Jocelyn nous ont accompagnés avec le piano et la flute.

Pour mémoriser la suite du « chant d’Orphée », nous avons fait du playback. C’est-à-dire, nous avons chanté les paroles mais sans faire de son, comme si le micro était éteint.

Ensuite, nous avons chanté tous ensemble « le cœur des gens » puis nous l’avons chanté en canon. Après, Jocelyn nous a proposé de faire un canon avec 3 groupes :

– Jocelyn à la flute

– un groupe faisait les gestes

– un autre groupe faisait les gestes et le chant.

Il fallait bien écouter la musique pour suivre.

Pour remercier Jocelyn de sa présence, nous lui avons organisé un buffet avec les deux autres classes (CM1 C et CM2 B). Il y avait des bonbons et des boissons.

Nous vous remercions infiniment de votre présence.

A très bientôt les CM1 A

« J’ai bien aimé le gouter parce que nous nous sommes régalés. J’ai aussi aimé quand on a chanté car c’était joli et j’ai ressenti de la joie. » Thomas

« J’ai bien aimé le chant d’Orphée. J’ai bien aimé le son de la flute parce qu’elle allait avec le piano. J’ai adoré cette visite. » Simon

« J’ai bien aimé quand Olga et Jocelyn nous ont accompagné à la flute et au piano. Tout le monde était très heureux. J’étais un peu stressée quand on a chanté Orphée. » Gabrielle

« J’étais très heureuse ! J’ai ressenti beaucoup de joie et un grand bonheur. » Leïa

« J’ai bien aimé quand nous avons chanté parce que ça permet de transmettre des émotions. » Luz

« J’ai bien aimé quand nous avons chanté avec les instruments. J’ai ressenti de la joie. » Maëlys

« J’ai été très heureux car nous avons très bien chanté et que la maitresse était fière de nous. » Alexandre

« J’ai aimé l’accompagnement de Jocelyn et d’Olga car c’était beau.» Esteban

« J’ai aimé toute cette journée. Je me suis bien concentrée sur la chanson « le cœur des gens » car il y avait plein d’étapes. J’étais fière de toute la classe. » Jenisa

« J’ai tout adoré car Jocelyn expliquait bien et j’ai aimé toute cet après-midi. » Amy

« J’ai bien aimé quand nous avons chanté avec Jocelyn et Olga car c’était beau. Nous chantions tous ensemble. »Antoine L

« J’ai été heureux de chanter en étant accompagné par Jocelyn et Olga. J’ai été impressionné lorsque Jocelyn nous a accompagné à la flute. » Lucas

« J’ai bien aimé chanter car j’ai eu l’impression que tout le monde était relié mentalement. » Antoine G.

« J’étais heureux que Jocelyn vienne et de lui chanter beaucoup de chansons. J’étais content et gourmand au gouter. » Eliot

« J’ai été fière de tout le monde car j’ai trouvé que quand nous avons chanté c’était très beau. » Maïa

« J’ai bien aimé quand on a chanté Orphée car il y a plus de notes et plus de paroles. » Noé

« J’ai été touché quand on a chanté ensemble et ça à fait plaisir à Jocelyn. » Maxime

« J’ai bien aimé quand on a chanté tous en canon. » Samuel

« J’ai aimé que tout le monde chante, que tout le monde soit uni. » Enzo

« J’ai bien aimé quand on a chanté Toc, toc, toc avec la flute parce que c’était compliqué et beau. » Raphaël

« J’étais très contente quand Jocelyn et Olga sont venus. » Kaïna

« J’ai beaucoup aimé quand nous avons chanté tous ensemble. » Jade

 

 

 

 

 

 

Qu’est ce que le Freischütz ?

Bonjour les enfants,

Tout d’abord, je tenais à vous dire que j’ai passé une très agréable après-midi en votre compagnie lundi 28 janvier dernier. J’ai apprécié nos moments d’échange et de partage autour de la musique et des chants que vous travaillez avec Olga depuis ma dernière visite dans vos classes.

Maintenant, à mon tour de vous parler d’un opéra que nous sommes en train de préparer avec l’orchestre et dont vous entendrez des extraits à La Seine Musicale le 19 février prochain en compagnie de Blandine, la musicologue d’Insula orchestra.  

Der Freischütz :

Der Freischütz est un opéra allemand en trois actes de Carl Maria von Weber, datant de 1820 et qui connut un triomphe lors de sa première, un an plus tard, le 18 juin 1821, à Berlin.

Avant le XIXe siècle, l’Allemagne ne possédait pas de tradition nationale d’opéra à l’inverse de la France ou encore de l’Italie. Der Freischütz donne d’une certaine manière naissance à l’opéra romantique allemand. Ce dernier atteint son plein épanouissement avec un autre compositeur allemand, nommé Richard Wagner. 

Voici la trame de cet opéra qui s’inspire d’un conte fantastique :
L’histoire se déroule au cœur d’une forêt allemande. Max, jeune chasseur, doit remporter un concours de tir dans le but d’obtenir la main d’Agathe, sa bien-aimée. Kaspar, jaloux de Max s’allie au maléfique Samiel afin de mener son jeune rival à sa perte.

Au terme de la première épreuve, Kaspar arrive à convaincre Max d’utiliser des balles magiques, nécessitant l’utilisation de rites interdits de magie noire, afin qu’il puisse atteindre la cible sans aucun effort. Dans l’effrayante Gorge aux loups, les deux hommes fondent sept balles qui ne ratent jamais leur but. Toutefois, Max ignore que la dernière balle est sous la volonté de Samiel et qu’elle est destinée à sa fiancée, Agathe.

Le concours de tir se déroule en présence du Prince et ce dernier ordonne à Max de tirer sur une colombe. L’oiseau s’envole et Agathe tombe quant à elle inanimée. Heureusement pour Max, Agathe ne meurt pas car un ermite a détourné le coup sur le sinistre Kaspar. Max avoue au prince avoir passé un accord avec Kaspar par désespoir et faiblesse. Suite à cet aveu, le prince impose à Max d’attendre un an avant de pouvoir épouser sa bien-aimée.

Représentation de la scène de la gorge aux loups © Staatliche Kunstsammlungen, Weimar

 

Les personnages principaux de l’opéra et leur voix :

Les élèves de la classe de CM2 racontent leur deuxième rencontre avec leur parrain !

Suite à la venue de Jocelyn dans leur classe, les élèves de la classe de CM2 ont rédigé des textes en petit groupe afin de raconter leur travail avec Jocelyn

 Voici les textes des élèves :

Texte d’Angèle, Christopher, Lydia et Maïmouna

Le 28 Janvier 2019, Jocelyn Daubigney nous a rendu visite pour la deuxième fois.

Nous avons interprété 4 chansons : « Toc Toc Toc » de Michèle Bernard, « L’air de l’oiseleur », « Le chant d’Orphée » et « Des questions sans réponses ». Il nous a accompagnés avec sa flute. Il nous a également expliqué que dans le cas d’un opéra, l’orchestre s’installe dans une fosse.

On a appris à travailler encore plus finement l’écoute car il fallait s’écouter soi-même et les autres, en plus du piano et de la flute.

C’était un grand honneur qu’il puisse nous accompagner. Merci Monsieur Daubigney, Merci Olga, Merci Mme Malonda, merci Marc Laugenie et un grand Merci à la maitresse pour ce magnifique projet artistique !

 

Texte de Céline Agathe Théodore et Julien

Quand nous sommes rentrés de la cantine, Jocelyn était déjà là. Il s’est arrangé avec Olga puis nous avons entamé « Toc toc toc » ainsi que « L’air de l’oiseleur ». Ensuite, nous avons fait un jeu : Jocelyn jouait et il pouvait accélérer ou ralentir à sa guise. Nous, nous devions suivre. Jocelyn nous a expliqué que parfois, sur scène, pour une raison ou pour une autre, les chanteurs accéléraient ou ralentissaient. Et, dans la fosse, les musiciens devaient suivre !!!

Après, nous avons chanté « Le chant d’Orphée ». Et nous avons terminé par « Des questions sans réponses ».

Nous avons trouvé le jeu très amusant. Nous avons apprécié chanter le chant d’Orphée que nous ne connaissions pratiquement pas.

Nous avons trouvé la flute de Jocelyn très belle : elle était noire et blanche.

Avec elle, nous avons trouvé la chanson « Des questions sans réponses » encore plus belle que d’habitude !

Puis après l’anglais, nous avons pris un délicieux gouter.

Pour résumer : nous avons adoré cette rencontre.

 

Stella , Leyli , Baptiste, Eloise, Medhy .

Aujourd’hui Jocelyn Daubigney est venu pour la deuxième fois dans notre classe.

Cette fois-ci, il nous a appris l’écoute, le tempo et le rythme.

Pour l’accueillir, nous avons aussi chanté quatre chansons : «Toc toc toc » de Michel Bernard, «Le chant d’Orphée », « L’air de l’oiseleur » et «Des questions sans réponses » .

Jocelyn nous accompagnait avec son instrument, la flute et Olga au piano. Nous avons ressenti qu’il voulait s’amuser avec nous.

Nous avons beaucoup aimé la flute de Jocelyn, qui était très belle et nous avons appris plein de choses sur l’Opéra et l’orchestre. Ça nous a vraiment plu quand Jocelyn nous faisait des pièges, quand il allait plus vite ou plus lentement.

Nous avons fini la journée par un gouter. Nous avons passé un super moment.

Nous remercions Olga et Jocelyn de nous avoir accompagnés.

 

Texte de  Juliette, Emma, Tijana et Lucas

Aujourd’hui, Jocelyn Daubigney est revenu pour la deuxième fois dans notre classe. Il avait une très jolie flute. On a interprété quatre chansons : « L’air de l’oiseleur », « Des questions sans réponses », « Orphée » et « Toc toc toc ». Il nous a accompagnés avec sa flute et Olga avec son piano.

On a partagé un moment de plaisir. C’était génial ! Nous nous sommes bien amusés. À la, fin nous avons bu un verre avec lui.

 

Rose Yara Quentin et Martin

Quand nous sommes arrivés dans la classe, il y avait déjà Monsieur Daubigney et Olga Vassilieff. Nous avons chanté « Toc toc toc », « L ‘air de l’oiseleur », «Des questions sans réponses » et dans les dernières minutes,  nous avons interprété « le chant d ‘Orphée ».

Jocelyn nous a fait beaucoup de pièges ; mais ça n’a pas marché !

Nous avons beaucoup aimé la deuxième visite avec Jocelyn Daubigney. Nous trouvons qu’il est très gentil, nous avons vraiment envie de le revoir !

D’ailleurs, nous voulons le remercier ainsi qu’Olga.

 

Texte d’Ornella, Maël, Daphné, et Ilyan.

Jocelyn Daubigney est venu en classe avec Flore Malonda, Muriel Prouet, Olga Vassilieff, et Marc Laugenie.

Pour commencer, nous avons chanté «Toc, toc, toc» de Michèle Bernard et «L’air de l’oiseleur, extrait de la « Flute chantée ». Puis nous avons interprété le « Chant d’Orphée », d’Alexandros Markeas, et «Des questions sans réponses» d’Isabelle Aboulker. Tout au long de ces chansons, Olga et Monsieur Daubigney nous ont accompagnés (Jocelyn à la flute et Olga au piano).

Marc Laugenie est intervenu et nous a fait un petit jeu sur objectif et subjectif.

Pour finir, nous avons partagé un gouter avec la classe de Monsieur Amador et de Madame Ruyant.

Nous avons beaucoup aimé la flute car Jocelyn pouvait produire plein de sons différents. On a passé un très bon moment.

 

Texte de Faustine, Camille , Edgar et Félix

Le lundi 28 janvier, Jocelyn est arrivé dans notre classe. Nous avons commencé par lui chanter « Toc Toc Toc ». Nous avons recommencé plusieurs fois « L’air de l’oiseleur » puis nous avons poursuivi avec « Le chant d’Orphée » et « Questions sans réponses ». À chaque fois, Jocelyn et Olga nous accompagnaient avec leur instrument. Nous avons ensuite fini par un mini gouter vers 15h45.

Faustine a beaucoup apprécié car Jocelyn était très patient avec nous.

Camille a aimé quand Jocelyn nous accompagnait.

Félix était très content de revoir Monsieur Daubigney.

De son côté, Edgar a bien aimé chanter.

Voici les travaux plastiques des élèves :

Voici deux vidéos de l’après-midi :

 https://youtu.be/UtPRb7PiZI8

Un grand merci pour votre accueil !

Lundi 12 décembre dernier, Jocelyn est venu à l’école Jean de la Fontaine de Levallois-Perret afin de rencontrer les enfants des classes qu’il parraine cette année. Les élèves de chacune des classes ont accueilli Jocelyn avec un chant qu’ils avaient préparé avec Olga Vassilieff (dumiste). L’après-midi s’est terminé avec un goûter réunissant les trois classes parrainées, Jocelyn et Olga afin de continuer à échanger autour de la musique. Encore un grand merci à eux !



Bonjour les enfants,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour l’accueil que vous m’avez réservé lundi cela m’a beaucoup touché. J’ai pu remarquer votre intérêt pour la musique et mon métier de musicien, ainsi que l’excellent travail que vous menez avec vos enseignant.es et Olga depuis le début de l’année. Depuis hier soir, je lis toutes vos lettres et cela me va droit au cœur.

Lors de ma prochaine visite, le 28 janvier, nous travaillerons ensemble les chants que vous avez appris en classe. Par ailleurs, je me ferai un plaisir de répondre à toutes les questions que vous pourrez encore vous poser. D’ici là, vous pouvez prendre connaissance de ce flashmob qui a été réalisé dans les jardins du Château de Versailles, je ne vous en dis pas plus pour le moment mais nous pourrons en discuter le 28 janvier prochain : https://www.youtube.com/watch?v=H5lrdrnrXw4

En attendant de vous revoir en janvier, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année ainsi que de très bonnes vacances de Noël !

À très vite les enfants !!

– Jocelyn –

Voici quelques photos de cet bel après-midi en votre compagnie :

Dans la classe de Nicole CHEDOTAL :

Dans la classe de Daniel AMADOR :

Dans la classe d’Emmanuelle RUYANT :

Et pour terminer, le goûter :

Les élèves de la classe de Nicole Chedotal parlent de leur rencontre avec Jocelyn

« Le lundi 17 décembre, Jocelyn Daubigney est venu nous présenter ses flutes et nous parler de son métier.
Il est arrivé en classe avec Flore Malonda et Marc Laugenie.
Au début, dirigés par notre professeur de musique Olga Vassilieff, nous lui avons chanté «L’air de l’oiseleur » et ça lui a plu.
Après, il a commencé à nous parler de ses flutes. Il en avait 9 !
Les premières flutes n’avaient pas de « clés », donc elles allaient moins haut.
Puis Monsieur Hotteterre a inventé la « clé » (au début du XVIIIème siècle).
Mais les gens trouvaient qu’il y avait quelque chose de bizarre.  Et oui ! Il y avait des fourches, c’est-à-dire que des notes étaient plus ou moins fortes que d’autres.
Alors, on a inventé des flutes avec beaucoup plus de clés. La plus moderne avec laquelle Monsieur Daubigney joue en a 8.
On a compris aussi que de la flute la plus ancienne à la plus moderne, si on prenait la note Mi, sa valeur ne serait pas la même (elle monterait). »

Mael, classe de CM2b, école Jean de La Fontaine, Levallois-Perret