Les CE2 de l’école René Guest parlent des Victoires de la Musique Classique !

Bonjour,
Nous avons vu Insula Orchestra aux Victoires de la musique classique. Tous les CE2 de l’école René Guest félicitent le pianiste Nicholas Angelich pour son prix et tout l’orchestre pour son interprétation du concerto de Beethoven.
Bravo!!
Les CE2 de René Guest de la Garenne Colombes.
Publicités

Qui est Franz Liszt ?

Bonjour les enfants,

Mardi 22 janvier dernier, vous êtes venus assister à une répétition d’Insula orchestra et vous avez ainsi pu écouter attentivement Fantaisie sur les Ruines d’Athènes de Franz Liszt sous la direction de Laurence Equilbey. La partie de piano solo était interprétée par Nicholas Angelich.

Suite à cette répétition commentée, vous avez pu échanger avec Blandine, la musicologie de l’orchestre et j’aimerais vous expliquer très rapidement qui est Liszt et l’histoire de cette œuvre intitulée Fantaisie sur les Ruines d’Athènes.

Portrait de Franz Liszt en 1838, par Henri Lehmann. Peinture exposée aujourd’hui au Musée Carnavalet de Paris. , © Getty

Avant de devenir l’un des plus importants compositeurs de son époque, Franz Liszt (1811-1886) a brillé en tant que virtuose inégalé du piano, instrument dont il repousse sans cesse les limites. Liszt est capable de transcrire pour le piano à peu près n’importe quelle partition et interprète, seul au clavier, des œuvres pour orchestre, ou encore des lieder (mélodies) comme celles de Schubert.

Adulte, il s’intéresse à l’orchestre mais également à la direction. Il commence alors à transcrire des partitions du piano vers l’orchestre et se met à composer directement pour orchestre et se distingue dans le genre du poème symphonique. Ce genre, nouveau pour l’époque, consiste en une pièce purement orchestrale de 10 à 15 minutes, basé sur une œuvre littéraire ou picturale. Les plus célèbres poèmes symphoniques de Liszt sont, Les Préludes, Mazeppa ou encore Prometheus.

La Fantaisie sur les Ruines d’Athènes, composée en 1837 est également une pièce concertante pour piano et orchestre. Comme l’indique le titre, Liszt a repris des thèmes (mélodies) d’une œuvre de Beethoven, Les Ruines d’Athènes, musique de scène destinée à l’inauguration en grande pompe d’un théâtre à Budapest (Pest à l’époque). Parmi les thèmes les plus fameux repris par Liszt, se trouvent la « Marche turque » et l’étourdissant « Chœur des Derviches ».

 

À très bientôt les enfants.

– Yannick

 

 

 

Petit jeu : qu’est ce qui se cache derrière le logo d’Insula orchestra ?

Bonjour les enfants,

Alors, avez-vous des réponses ? Qu’est-ce que représente le logo d’Insula orchestra ? Deux idées me viennent à l’esprit. Ma première idée concerne l’ovale au milieu du cercle qui ressemble un peu à une île, et insula, en latin, ça veut dire île !

Ma deuxième idée, c’est qu’un signe se cache dans le logo. Ça demande un peu d’effort pour le voir : il faut se concentrer sur les parties blanches plutôt que sur les parties noires. Si on fait bien attention, on peut reconnaître une note de musique. D’ailleurs, ce signe s’appelle croche, tout simplement parce qu’il porte un crochet.

Ce symbole et bien d’autres encore (noire, blanche, soupir …) permettent aux compositeurs d’écrire de la musique. Mais il n’est pas nécessaire d’écrire la musique pour pouvoir en jouer. On parle alors de musique de tradition orale.

Il vous arrive de chanter en classe ? Mais est-ce que vous avez appris ces chansons en lisant des partitions ? Voilà, vous avez la preuve qu’il est possible de faire de la musique sans lire la musique. On peut apprendre la musique en l’écoutant, en jouant et en répétant.

Mais alors pourquoi aurait-on besoin de partitions ? Pourquoi aurait-on besoin d’écrire la musique ?

À très bientôt,

– Yannick

 

 

Répétition commentée à La Seine Musicale

Des nouvelles des élèves de l’école René Guest de La Garenne-Colombes, suite à leur venue à La Seine Musicale.

Mardi 22 janvier, les élèves participant au projet « Suivez l’artiste !  » sont venus assister à une répétition d’Insula orchestra en compagnie de leur parrain Yannick ! Ils ont ainsi pu écouter attentivement Fantaisie sur les Ruines d’Athènes de Franz Liszt sous la direction de Laurence Equilbey. La partie de piano solo était interprétée par Nicholas Angelich.

Après la répétition, les enfants ont pu échanger avec Blandine, la musicologue d’Insula orchestra et Yannick. 

 

Voici ce que les enfants de la classe de CE2A en ont pensé !

 

Bonjour Yannick,

Cette visite à la Seine Musicale nous a beaucoup plu ! Nous avons trouvé que le bâtiment était géant et très beau, notamment le blanc et le noir.

La répétition d’orchestre était impressionnante, car les instruments de musique jouaient en harmonie et le son était fort. Quand les timbales et la grosse caisse frappaient, notre cœur battait fort. On a aussi beaucoup apprécié quand les flûtes jouaient dans les aigus. C’était bien que vous nous ayez fait partager la découverte de cette musique avec le piano et tout l’orchestre.

Par contre, c’est dommage que vous n’ayez pas joué et qu’on n’ait pas pu entendre les explications à cause des problèmes dans les écouteurs. On espère aussi qu’on pourra visiter l’auditorium un jour. Merci de nous avoir prêté les salles pour pique-niquer.

À bientôt quand vous viendrez à l’école à la fin du mois !

Les CE2A

 

Voici quelques photos de cet après-midi :

Les élèves de la classe de CE2A parlent de leur première rencontre avec Yannick !

Bonjour Yannick

On vous remercie pour votre visite qui était très intéressante. Nous avons beaucoup aimé quand vous avez joué du cor. La moitié de la classe a préféré le cor ancien, l’autre moitié le cor moderne. Le son du cor que vous avez joué était très beau, ce qu’on a préféré c’est quand vous changiez les notes en mettant la main à l’intérieur du cor.

Les réponses aux questions sont que le cor ancien a 200 ans et sa différence avec le cor moderne est qu’il n’a pas de palettes.

On a découvert en classe le Boléro de Maurice Ravel. On a essayé de reproduire le rythme en faisant les percussions en tapant sur les tables. On l’a écouté en entier. La majorité des élèves de la classe l’a beaucoup aimé.

A bientôt !

Les élèves de la classe de CE2A

 

Prochain Ilot à LSM avec le pianiste Christian Zacharias et Insula orchestra

Mardi 6 novembre dernier, Yannick est venu à l’école Guest de la Garenne Colombes afin de rencontrer les enfants des classes qu’il parraine cette année ! Les élèves ont accueilli Yannick avec un chant qu’ils avaient préparé avec le professeur de musique. Encore un grand merci à eux !

Bonjour les enfants,

Tout d’abord je tiens à vous remercier pour l’accueil que vous m’avez réservé mardi cela m’a beaucoup touché. J’ai pu remarqué votre intérêt pour la musique, ainsi que l’excellent travail que vous menez avec votre professeur de musique.

Suite à ma première intervention, j’ai quelques questions à vous poser :

  • Quel âge a mon cor naturel ?
  • Quelles sont les différences entre le cor naturel et le cor moderne ?
  • Est-ce qu’Insula orchestra est un orchestre permanent ?

Comme j’ai pu vous le dire rapidement mardi je joue avec Insula orchestra ce jeudi à LSM (La Seine Musicale) ! Nous interpréterons trois pièces de trois compositeurs différents : une symphonie de Haydn, un concerto pour piano de Mozart et une symphonie d’un des fils de Bach, Carl Philipp Emanuel.

Pour ce concert nous serons dirigés par le pianiste allemand Christian Zacharias, et non par Laurence Equilbey comme c’est habituellement le cas. Et vous savez quoi, pour le concerto de Mozart, il dirigera de son piano. vous aviez déjà vu ça ?!

Si vous avez des questions sur Christian Zacharias, le rôle du chef d’orchestre (saviez-vous que le chef d’orchestre tel qu’on le connaît aujourd’hui est apparu au 19e siècle ?), la différence entre une symphonie et un concerto, la famille Bach, les compositeurs du concert ou bien leurs oeuvres, je me ferais un plaisir d’y répondre !

Voici quelques photos de mardi

A très vite les enfants

– Yannick

Bonjour Yannick !

Bonjour Yannick,

Nous  espérons que tes concerts avec l’orchestre d’Astrée à Lille se sont bien passés. Merci pour les photos! Nous avons bien aimé celles des coulisses et celles  de l’opéra de Lille. Est-ce que les coulisses étaient grandes?

La vidéo aussi nous a plu. Les musiques étaient très belles. La maquette du décor était toute petite. A quoi sert-elle?

Nous ne t’avons pas vu sur la photo des musiciens de l’orchestre d’Astrée. Y étais-tu?

Avec Pierre, notre professeur de musique, nous regardons de temps en temps des vidéos de concerts et d’Opéras.  Dans notre classe, plusieurs enfants apprennent à jouer d’un instrument: le piano, le clavier, le violoncelle, la guitare et le violon. Nous aimerions savoir combien il y a de pièces sur ton instrument.

Nous sommes impatients de te rencontrer le 6 novembre.

A bientôt

Les élèves de la classe d’Oriane, CE1/CE2C