Une tournée en Pologne !

Bonjour les enfants,

J’étais sincèrement impressionné par l’accueil que vous m’avez réservé la semaine dernière ! C’était un honneur de vous rencontrer ! Merci beaucoup pour tout votre travail de préparation.

On en a parlé pendant la rencontre, je suis parti à Abu Dhabi pour un concert en novembre. Mais avec Insula orchestra on voyage souvent ! Je suis aussi parti en Pologne pour deux concerts, à Varsovie, la capitale, et Katowice, la deuxième plus grande ville. Alors voilà une petite vidéo pour vous montrer à quoi ça ressemblait :

Quand on voyage comme ça pour jouer des concerts, on appelle ça une tournée. On dit qu’on part en tournée parce qu’on change de salle de concert et qu’on voyage de ville en ville. Ça peut être en France ou à l’étranger.

À bientôt,

– Jocelyn

Publicités

Surprises pour la visite de Jocelyn !

Les CP et CM1 de l’école Jules Verne A de Villeneuve-la-Garenne ont accueilli mercredi dernier Jocelyn dans leur école. Ils lui ont réservé un accueil grandiose avec banderole, dessins, chanson et pâtisseries. Voici tout ce qu’ils ont appris lors de la rencontre. Un grand merci à leurs enseignantes ! 

Mercredi 6 décembre, Jocelyn est venu nous voir à l’école !

Pour préparer son arrivée et bien l’accueillir, nous avons fait une banderole de bienvenue et nous avons préparé des gâteaux : madeleines, gâteaux au citron et gâteaux au chocolat.

Nous lui avons également chanté une chanson : Wolfang et moi de Marie-Paule Belle.

Jocelyn nous a ensuite parlé de lui, de son métier, de son instrument et nous avons pu lui poser plein de questions. Voici ce que nous avons appris :

Nous allons vous présenter les débuts de Jocelyn dans la musique. 

Jocelyn, a commencé la musique à l’âge de 12 ans. Au début, il voulait apprendre à jouer du piano mais il n’y avait plus de place dans ce cours. Par contre, il restait des places dans le cours de flûte traversière, c’est comme ça qu’il a commencé ! Et il a continué à prendre des cours de musique jusqu’à l’âge de 25 ans. Au départ, Jocelyn avait trois métiers en tête : musicien, pédiatre ou pâtissier !

— Camélia, Noéllie, Vincent, Zeineb

 

Nous allons vous présenter l’instrument de Jocelyn : la flûte traversière

Une flûte traversière est composée de 4 morceaux (parfois 3 morceaux) : la tête, le grand corps, le petit corps et la patte. Nous avons appris qu’il y avait 6 trous, plus l’embouchure. Les flûtes que Jocelyn nous a présentées étaient en bois. En buis par exemple. Nous avons demandé à Jocelyn si quand on jouait de la flûte traversière on savait jouer de la flûte piccolo et il nous a dit que oui.

— Dina, Enzo, Naoufel, Yassine

 

Jocelyn nous a parlé de ses concerts.

Récemment, il est allé jouer avec Insula orchestra pour l’inauguration du musée du Louvre à Abu Dhabi. Nous lui avons demandé ce qu’il se passait si un musicien était malade le jour d’un concert. Si un violoniste est malade par exemple mais qu’il y a plusieurs violonistes, ce n’est pas trop grave, mais s’il n’y a qu’un seul flûtiste, il faut le remplacer.

— Bader, Robin, Dan, Lynsia

Nous allons vous parler de la vie dans l’orchestre. 

Nous voulions savoir si tous les musiciens de l’orchestre parlaient la même langue. Jocelyn nous a dit qu’il y avait des musiciens de plein de pays et donc qu’ils se parlaient en anglais.

— Léa, Manel, Babacar

 

Nous allons vous parler des goûts de Jocelyn.

Contrairement à ce qu’on peut penser, Jocelyn n’écoute pas que du classique, il aime aussi écouter du jazz.

— Macinissa, Mayssane, Sakthi, Adam, Jenny

Jocelyn a joué pour nous !
Une partie des CP et des CM1 autour de Jocelyn.

 

Quelques messages supplémentaires d’élèves à l’attention de Jocelyn :

J’espère que tu as bien aimé le dessin que je t’ai donné.   — Adam

Merci de nous avoir présenté tes instruments !   — Mayssane

J’ai bien aimé que tu nous parles de ton métier et que tu nous présentes tes différentes flûtes.   — Noéllie

Des quatre flûtes que tu nous as fait écouter, j’ai préféré celle qui jouait le plus haut.   — Zeineb

 

…un grand merci à Jocelyn de la part de tous les élèves de CP B et de CM1 C !

A très vite en janvier, à La Seine Musicale pour assister à une répétition avec tout l’orchestre Insula orchestra !

Une deuxième carte postale d’Abu Dhabi !

Bonjour les enfants !

J’ai une deuxième carte postale d’Abu Dhabi en vidéo à vous montrer ! Vous allez y voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre. C’est elle qui parle dans la vidéo.

Mais au fait, savez-vous quel est le rôle du chef d’orchestre ? C’est la personne qui aide tout l’orchestre à se coordonner. Si chaque musicien joue sa partition sans faire attention aux autres, le résultat peut facilement être cacophonique (peu agréable à écouter).

La chef d’orchestre est donc là pour mettre tout le monde d’accord : par exemple elle bat la mesure (c’est-à-dire qu’elle donne le rythme, pour jouer vite ou lentement) ou elle demande à certains musiciens de jouer plus ou moins fort. Le résultat correspond à une vision de la chef d’orchestre, ce qu’elle imagine de l’œuvre et la manière de la jouer.

Il y a une petite surprise dans la vidéo… j’y joue un solo de flûte !

À bientôt,

— Jocelyn

Une répétition, deux répétitions, trois répétitions…

Bonjour les enfants !

Aujourd’hui nous allons vous parler de répétitions. Avant la première représentation d’un opéra, il y a beaucoup d’étapes. Vous le savez si vous avez déjà participé à un spectacle à l’école. Les répétitions sont un moment important, car sur scène, avec tous les chanteurs et les musiciens, il y a beaucoup de monde !

Avant de venir à la première répétition, nous, les musiciens, devons déjà connaître notre partition. Ça demande beaucoup de travail, mais c’est nécessaire. C’est un peu comme au théâtre. Si les acteurs ne connaissent pas leur texte en avance, comment peuvent-ils répéter une scène ensemble ?

Les premières répétitions pour un opéra se font séparément. D’un côté il y a l’orchestre, et de l’autre il y a les chanteurs. Les chanteurs apprennent leur rôle avec un piano ou un clavecin pour les accompagner. À ce moment, ils apprennent aussi la mise en scène, comment se déplacer, quelles émotions ils doivent transmettre avec leurs gestes.

Ensuite il faut réunir tout le monde pour répéter encore. La première fois que l’orchestre répète avec les chanteurs solistes, on le fait sans mise en scène. On appelle ça une « italienne ». Le but est de bien coordonner le chant avec les instruments.

Puis on ajoute l’élément qui manque encore : la mise en scène. Un telle répétition s’appelle « scène et orchestre ». L’opéra est joué scène par scène par l’orchestre et les chanteurs pour vérifier que la mise en scène correspond bien à la musique.

Ce n’est que lors de la toute dernière répétition, la répétition générale, que l’on révise le spectacle en entier. On le fait dans les mêmes conditions qu’un vrai spectacle. La répétition se fait sur scène avec tous les décors, les chanteurs sont en costume, maquillés, et on joue l’opéra du début à la fin, sans aucune pause !

C’est un grand travail de préparation !

On vous laisse regarder l’épisode 5 de la web-série. Dans cet épisode-ci, Giuna et Cecilio, les deux amoureux, sont emprisonnés par Lucio Silla, le dictateur. À votre avis, comment l’opéra peut-il se terminer ? On reparle de l’histoire de Lucio Silla la semaine prochaine !

À bientôt,

— Jocelyn et Yannick

Le facteur est passé !

Bonjour les enfants !

Aujourd’hui on a une nouvelle excitante à vous annoncer. On revient tout juste d’un concert un peu spécial, à Abu Dhabi ! C’est la capitale des Émirats Arabes Unis. Pour aller dans ce pays il faut prendre l’avion pendant au moins sept heures !

Si nous sommes partis si loin pour jouer de la musique, c’était pour fêter l’inauguration du musée du Louvre Abu Dhabi. C’était un concert un peu spécial. Nous avons joué des extraits d’Orfeo ed Euridice de Gluck, mais nous n’étions pas seuls sur scène. Il y avait aussi des instrumentistes émiriens pour jouer avec nous.

On vous envoie une carte postale en vidéo et musique pour vous donner un aperçu ! Le lieu est très impressionnant, non ? Et surtout, ce que vous ne voyez pas c’est qu’il faisait très, très chaud. On en a encore des sueurs.

À bientôt !

— Aude, Diane, Jocelyn et Yannick

Les instruments d’époque

Bonjour les enfants !

Vous vous rappelez peut-être d’une particularité de l’orchestre dont on fait partie. Nous jouons sur des instruments qui sortent de l’ordinaire, qui ne ressemblent pas tout à fait aux instruments que la plupart des musiciens utilisent aujourd’hui… Nous utilisons des instruments d’époque.

Cela veut dire que nous jouons sur des instruments comme ceux utilisés il y a 250 ans par Mozart. Quelle est la différence avec les instruments d’aujourd’hui ? De l’extérieur, tu ne vas sûrement pas voir de différence. Les instruments d’époque et les instruments d’aujourd’hui se ressemblent beaucoup. Mais dès qu’on se met à en jouer… ça change tout !

Le son des instruments d’époque n’est pas le même parce qu’ils ne sont pas construits de la même manière et n’utilisent pas les mêmes matériaux. Prenons un exemple : le violoncelle. Aujourd’hui, les cordes des instruments comme le violoncelle sont en métal. Mais avant, ce n’était pas le cas ! Qu’est-ce que les luthiers (la personne qui fabrique et répare les instruments à cordes) utilisaient comme cordes à l’époque de Mozart ? On vous laisse regarder l’épisode 4 de la web-série pour l’apprendre. D’ailleurs, dans cet épisode vous verrez Rita Consentino (elle parle espagnol), qui explique la signification de ses choix de mise en scène pour Lucio Silla. Ça peut vous permettre de comprendre un peu mieux les décors.

Pourquoi jouons-nous sur instruments d’époque ? Comme ces instruments ne sont pas construits de la même manière que ceux d’aujourd’hui, ils n’ont pas le même son. L’idée est donc de recréer les concerts comme on les entendait à l’époque de Mozart. Intéressant, non ?

À la semaine prochaine,

— Yannick et Jocelyn

L’histoire de Lucio Silla

Bonjour les enfants,

Maintenant que vous connaissez un peu mieux Mozart, intéressons-nous à l’histoire de Lucio Silla. On vous a déjà dit que Lucio Silla est un opera seria, et qu’il parle d’un dictateur romain…

Ce dictateur, c’est Lucio lui-même. Il est cruel, et pour obtenir le pouvoir Lucio a assassiné son ennemi, Marius. Désormais, il souhaite épouser Giuna. Cependant, Giuna n’est pas vraiment d’accord. Marius était son père, et elle aime déjà un autre homme, Cecilio. Giuna est désespérée puisqu’elle pense que Cecilio est aussi mort. Mais en réalité, il est vivant et s’apprête à revenir à Rome.

Il y a deux autres personnages importants dans cette histoire. Celia, la sœur de Lucio, qui est la seule à le soutenir. Cinna est le meilleur ami de Cecilio et il le conseille. En regardant le troisième épisode de notre websérie tu verras les chanteurs présenter les personnages qu’ils jouent.

Tu te demanderas peut-être pourquoi les personnages sur scène sont habillés de manière moderne alors que l’histoire raconte la vie d’un dictateur romain qui a vécu il y a très longtemps. C’est ce qu’on appelle la mise en scène.

Les partitions et le livret de l’opéra décrivent la musique, l’histoire et les dialogues chantés par les personnages. Mais rien n’empêche de changer l’aspect visuel de l’opéra ! C’est le rôle du metteur en scène d’imaginer cela. Il réfléchit à tous les décors, aux costumes, à la lumière, aux actions des personnages sur scène.

Toi-même tu peux t’amuser à dessiner des décors et des costumes pour Lucio Silla en te servant de l’histoire qu’on a expliquée !

À bientôt,

— Jocelyn et Yannick

Les Ambassadeurs de la musique classique

Les CP et CM1 de l’école Jules Verne A de Villeneuve-la-Garenne sont les Ambassadeurs de la musique classique de leur établissement. Dans cette vidéo ils nous présentent la Toccata et fugue en ré mineur de Jean-Sébastien Bach. Attention, la fin de la vidéo pourrait être effrayante… Merci à Julie et Morgane, leurs enseignantes, pour ce travail.