Vos réalisations !

Bonjour les enfants !

Votre institutrice, Mme Hallé, nous a transmis les belles réalisations de sa classe de CE1/CM1.

Voici quelques uns des portraits de Beethoven que vous avez dessinés : bravo à tous !

Il vous suffit de cliquer sur chaque image pour voir le dessin en grand.

Bonnes vacances à tous !

La sélection de Roberto !

Bonjour les enfants !

Dans le précédent article, nous vous présentions quelques anecdotes sur la vie de Mozart … Avez-vous trouvé la réponse à la devinette ? Le nombre d’œuvres qu’il a créé s’élève à plus de 600 !

Maintenant que vous en savez beaucoup sur Wolfgang Amadeus Mozart, nous vous proposons de vous plonger dans son œuvre et de vous immerger dans la musique qu’il a composé.

Pour cela, Roberto vous propose de regarder et d’écouter les fragments du Requiem de Mozart, un concert qui a été joué l’année dernière dans l’Auditorium de La Seine Musicale !

© Géraldine Aresteanu

Il vous suffit de cliquer sur ce lien pour y accéder.

N’hésitez pas à regarder attentivement cette captation. Dites-nous ce que vous avez ressenti pendant votre écoute, quelles sont vos émotions, vos réactions … Vous pouvez commenter cet article pour nous en faire part, Roberto lira vos messages !

Le saviez-vous … ?

Bonjour les enfants !

La semaine dernière, vous avez découvert la vie de Mozart dans les grandes lignes. Aujourd’hui, je vous propose de nous intéresser à quelques anecdotes intrigantes et insolites sur son histoire.

Dans sa jeunesse, Mozart a été entouré par la musique, si bien qu’il appelait l’appartement dans lequel il est né, « la maison de la musique ». Un des amis de son père, par exemple, jouait du violon. Mozart a tellement été marqué par le son doux de l’instrument, qu’il l’a surnommé « le violon de beurre » !

Vous savez déjà que Mozart a fait de nombreux voyages en Europe lorsqu’il était enfant, avec son père et sa grande sœur, Maria Anna. C’est en la voyant apprendre à jouer du clavecin avec leur père, que Mozart a voulu apprendre lui aussi à jouer de cet instrument. Il voulait être comme elle. Ils étaient très proches, et avaient même inventé un langage secret.

Au cours de ces voyages, ils se rendent à Vienne, en Autriche, dans le palais de Schönbrunn. Mozart, qui a 11 ans à ce moment-là, va faire la rencontre d’une jeune personne de son âge qui deviendra ensuite très importante dans l’histoire de France … Marie-Antoinette ! Celle-ci l’aide à se relever d’une chute, et pour la remercier, Mozart lui dit : « Vous êtes bien gentille, lorsque je serai grand, je vous épouserai ».

En lisant l’article précédent, vous vous êtes surement rendu compte que Mozart est mort très jeune, à l’âge de 35 ans. Pourtant, il a eu le temps de composer un très grand nombre d’œuvres.

Pourras-tu deviner combien d’œuvres Mozart a créé ?

  • Plus de 200
  • Plus de 600
  • Plus de 2500

Portrait de Wolfgang Amadeus Mozart

Bonjour les enfants !

Alors, avez-vous trouvé la réponse à la devinette du dernier article ? C’est la deuxième réponse qui était la bonne : Mozart était un compositeur de musique !

Il est né en Autriche d’un père lui-même musicien, compositeur et pédagogue (c’est l’arrière-arrière-grand-père de Mozart qui était maçon !). Dès l’âge de trois ans, Mozart témoigne d’un don impressionnant pour la musique et son père décide alors de lui apprendre à jouer du clavecin (l’ancêtre du piano), puis du violon et de l’orgue. C’est son père qui lui apprendra tout en musique : il est son unique professeur. À 6 ans, Mozart compose ses premières œuvres et à 11 ans, il compose son premier opéra. Il est considéré comme un enfant prodige. Avec son père et sa grande sœur, ils voyagent en Europe et Mozart démontre ses talents à de nombreux auditeurs.

À 20 ans, il décide de quitter Salzbourg, sa ville de naissance, et de ne plus travailler pour le prince-archevêque Colloredo, qui lui impose de démissionner. Après de multiples rebondissements, il s’installe à Vienne en tant que compositeur indépendant. À 26 ans, il compose un opéra en langue allemande pour l’empereur Joseph II, L’Enlèvement au sérail, qui aura beaucoup de succès. Celui-ci le nomme alors musicien de la chambre royale et impériale.

Durant les dernières années de sa vie, Mozart est souvent malade et il est très endetté. Un an avant sa mort, c’est Joseph II qui décède, et son successeur ne veut plus soutenir Mozart.

À 35 ans, il compose La Flûte enchantée, qui est un triomphe. Ce sera son dernier succès.

Mozart est mort en décembre 1791.

 

Un enregistrement magique à La Seine Musicale !

Bonjour les enfants !

Aujourd’hui, nous vous partageons une petite vidéo qui a été réalisée par Chloé Reymond pendant une séance d’enregistrement qui a eu lieu dans l’Auditorium de La Seine Musicale. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un concert qui sera donné à la fin de l’année, en juin, et qui s’intitule Magic Mozart : un cabaret enchanté ! Les artistes que vous voyez sur la vidéo jouent les morceaux qui seront donnés pendant le spectacle. Cette musique est enregistrée, puis elle sera disponible sous forme d’un CD.

D’ailleurs, parmi les musiciens que vous voyez sur la vidéo, ne reconnaitriez-vous pas quelqu’un … ? Roberto, bien sûr ! Si vous être attentif, vous pourrez le repérer à son tee-shirt de couleur bleue.

Le titre du concert, Magic Mozart, vous évoque-t-il quelque chose ? Est-ce que le nom de Mozart vous est familier ?

Petite devinette : Quel était le métier de Mozart ?

  • Maçon
  • Compositeur
  • Flutiste

Réponse dans le prochain article !

Roberto et sa contrebasse à l’école, voici ce que nous avons appris et retenu …

Nous avons écouté Roberto jouer un extrait de l’air de la suite n°3 en Ré majeur de Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750).  Au temps de Bach, la contrebasse est un instrument d’accompagnement.

100 ans plus tard, elle accompagne toujours la musique, mais parfois, elle joue aussi la mélodie, en tutti avec l’orchestre. Nous avons entendu cela dans un extrait des Noces de Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. À un moment, tous les instruments jouent à l’unisson.

Au XXème siècle, Camille Saint-Saëns, compose une courte pièce pour la contrebasse « l’éléphant », dans le Carnaval des animaux, accompagné par un piano.

 

 

Côté technique …

Le chevalet sert à tenir les cordes. Pour enlever la poussière qui se dépose dans la caisse de résonance, il faut faire appel à un spécialiste, un luthier, qui enlève doucement la partie du dessus de la contrebasse après l’avoir décollée.

La contrebasse a 4 cordes. La viole de Gambe en a 7. Celles de Roberto sont en boyaux de mouton. Elles ne sont pas de la même couleur.

J’ai appris à faire la différence entre la mélodie et l’accompagnement. On peut chanter la mélodie.

En jouant, Roberto nous a expliqué le tempo, le temps de la musique. Nous avons marqué la pulsation en écoutant Roberto jouer un morceau avec différents tempi. Il nous a expliqué que le tempo, c’est un peu comme les battements du cœur de la musique, il peut aller vite ou lentement. Et en fonction du tempo, on ressent différentes émotions, comme la joie ou la tristesse …

Merci Roberto de nous avoir fait découvrir tout ça !

A bientôt.

Les CE1/CM1 de Mme.Hallé

 

Ce que nous avons retenu de notre première rencontre avec Roberto

Les élèves de CE1 et CM1 de Mme.Hallé

Adrian, Soël et Olivia : Roberto a d’abord appris à jouer du violon pendant 11 ans, et à 18 ans, il a commencé à jouer de la contrebasse. Elle est plus grande que lui.

Gisèle et Fatou : J’ai appris que le son de la contrebasse sort par des trous qui s’appellent des ouïes. C’est en forme de S.

Ethan : J’ai appris que le violon est l’instrument le plus aigu et la contrebasse le plus grave dans la famille des cordes.

Dani : J’ai appris qu’on peut jouer de la contrebasse de plusieurs façons et que Roberto a plusieurs archets de formes différentes.

Naël, Soël, Elena, Aya, Candice et Fatou : J’ai appris que la contrebasse était faite avec différents bois et qu’il y avait plusieurs sortes d’archets, le premier est un archet français et en dessous c’est un archet allemand.

Lilian : J’ai appris que la contrebasse est de la famille d’un très vieil instrument : la viole de gambe.

Les élèves de CP de Mme.Massaloux

Roberto voyage, nous faisons de la géographie !

De Ajman, à Versailles, en passant par Zurich, Fribourg, Graz, Stuttgart, Dresde et Madrid … nous avons suivi Roberto à la trace !

Sur la carte, nous avons cherché tous les endroits où Roberto avait donné un concert. Nous avons appris à situer ce lieu par rapport à la France et Boulogne-Billancourt. Nous avons appris ce qu’étaient les quatre points cardinaux, à repérer les pays limitrophes, les mers et les types de relief et nous les avons comparés.

Nous avons observé par exemple que Ajman est une région désertique, en jaune sur la carte, alors que la Suisse, située dans les Alpes, est très verdoyante !

Les élèves de CE1 et CM1 de Mme Hallé

Roberto voyage ! (2/2)

La semaine dernière, nous vous parlions de la tournée de Roberto, qui se déplace partout dans le monde pour donner des concerts. Alors, avez-vous trouvé à quel pays correspond chaque ville évoquée ?

Ajman se situe aux Émirats arabes unis ! C’est une ville qui n’est pas très loin de Dubaï, où Roberto a pu voir la fameuse tour Burj Khalifa qui mesure 830 mètres de haut.

Roberto à Dubai

Il en a aussi profité pour se rendre à Abou Dabi, qui est la capitale des Émirats arabes unis. Ci-dessous, vous pouvez voir Roberto devant la Grande Mosquée.

Roberto à Abou Dabi

Il était moins difficile de deviner dans quel pays se trouve Versailles, puisque c’est juste à côté de Paris en France.

Les villes de Zurich, Fribourg, Graz, Stuttgart et Dresde se situent dans des pays limitrophes, c’est-à-dire des pays qui ont des frontières communes : la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne. Roberto a immortalisé ce voyage en se prenant en photo devant l’église Notre-Dame de Dresde, aussi appelée Frauenkirche, en allemand !

Roberto à Dresden

Et enfin, pour terminer la tournée de cette fin d’année, Roberto était à Madrid, capitale de l’Espagne.

On espère que vous avez aimé suivre les aventures de Roberto !