Bonnes vacances les enfants !

Mardi 11 juin dernier, Yannick est venu avec Aurélie. Ensemble, ils ont interprété des œuvres pour cor et harpe des compositeurs Gounod, Saint Saens, Duvernoy et Boieldieu. 

Les enfants ont ainsi pu écouter leur parrain puis chanter avec lui et leur professeur de musique devant leurs parents.

Bonjour les enfants,

Merci beaucoup pour cette très belle restitution, j’ai passé un très agréable moment.

J’espère que cette année en musique vous a plu. Pour ma part, j’ai passé une très bonne année à vos côtés. Je vous remercie pour vos cadeaux et vos attentions tout au long de l’année ainsi que votre écoute. Un grand bravo à vous tous !! Aurélie et moi avons apprécié votre exposition et le dernier temps que nous avons pu passer à l’école à la fin de la restitution !

Je vous souhaite d’excellentes vacances d’été !

A très bientôt,

Yannick

Voici quelques photos de cette agréable matinée :

 

Publicités

Les élèves de CE2A racontent ce qu’ils font en classe autour de ce projet

Tous les vendredis, nous écoutons une musique écrite par un compositeur et nous donnons nos impressions sur ce qu’on a entendu, nous disons ce à quoi ça nous fait penser, comment on se sent quand on l’écoute, quels sont les instruments qu’on entend le plus. La semaine d’après, le maître nous donne une fiche qui explique qui est le compositeur et nous la collons dans notre cahier Insula orchestra. Ensuite, le nom du compositeur est écrit avec sa photo sur une frise chronologique affichée dans la classe.

Les élèves de la classe de CE2A racontent leur deuxième rencontre avec leur parrain !

Deuxième visite de Yannick
A la fin du mois de février, Yannick est revenu dans notre pour parler encore de son cor et surtout pour qu’on essaye de souffler dedans. Certains y sont bien arrivés, d’autre ont eu plus de mal. Il avait apporté de petites embouchures en plastique pour chaque élève pour qu’on puisse s’entraîner sans l’instrument et ensuite on a relié le cor chacun son tour à ces embouchures pour essayer d’en jouer. La sensation était bizarre et quelques fois drôle à cause du son qui en sortait.
Ensuite nous avons fait une répétition des chants que nous avions appris avec tous les autres CE2. Yannick nous a accompagnés au cor ainsi que Pierre notre professeur de musique au piano.

Qui est Franz Liszt ?

Bonjour les enfants,

Mardi 22 janvier dernier, vous êtes venus assister à une répétition d’Insula orchestra et vous avez ainsi pu écouter attentivement Fantaisie sur les Ruines d’Athènes de Franz Liszt sous la direction de Laurence Equilbey. La partie de piano solo était interprétée par Nicholas Angelich.

Suite à cette répétition commentée, vous avez pu échanger avec Blandine, la musicologie de l’orchestre et j’aimerais vous expliquer très rapidement qui est Liszt et l’histoire de cette œuvre intitulée Fantaisie sur les Ruines d’Athènes.

Portrait de Franz Liszt en 1838, par Henri Lehmann. Peinture exposée aujourd’hui au Musée Carnavalet de Paris. , © Getty

Avant de devenir l’un des plus importants compositeurs de son époque, Franz Liszt (1811-1886) a brillé en tant que virtuose inégalé du piano, instrument dont il repousse sans cesse les limites. Liszt est capable de transcrire pour le piano à peu près n’importe quelle partition et interprète, seul au clavier, des œuvres pour orchestre, ou encore des lieder (mélodies) comme celles de Schubert.

Adulte, il s’intéresse à l’orchestre mais également à la direction. Il commence alors à transcrire des partitions du piano vers l’orchestre et se met à composer directement pour orchestre et se distingue dans le genre du poème symphonique. Ce genre, nouveau pour l’époque, consiste en une pièce purement orchestrale de 10 à 15 minutes, basé sur une œuvre littéraire ou picturale. Les plus célèbres poèmes symphoniques de Liszt sont, Les Préludes, Mazeppa ou encore Prometheus.

La Fantaisie sur les Ruines d’Athènes, composée en 1837 est également une pièce concertante pour piano et orchestre. Comme l’indique le titre, Liszt a repris des thèmes (mélodies) d’une œuvre de Beethoven, Les Ruines d’Athènes, musique de scène destinée à l’inauguration en grande pompe d’un théâtre à Budapest (Pest à l’époque). Parmi les thèmes les plus fameux repris par Liszt, se trouvent la « Marche turque » et l’étourdissant « Chœur des Derviches ».

 

À très bientôt les enfants.

– Yannick

 

 

 

Petit jeu : qu’est ce qui se cache derrière le logo d’Insula orchestra ?

Bonjour les enfants,

Alors, avez-vous des réponses ? Qu’est-ce que représente le logo d’Insula orchestra ? Deux idées me viennent à l’esprit. Ma première idée concerne l’ovale au milieu du cercle qui ressemble un peu à une île, et insula, en latin, ça veut dire île !

Ma deuxième idée, c’est qu’un signe se cache dans le logo. Ça demande un peu d’effort pour le voir : il faut se concentrer sur les parties blanches plutôt que sur les parties noires. Si on fait bien attention, on peut reconnaître une note de musique. D’ailleurs, ce signe s’appelle croche, tout simplement parce qu’il porte un crochet.

Ce symbole et bien d’autres encore (noire, blanche, soupir …) permettent aux compositeurs d’écrire de la musique. Mais il n’est pas nécessaire d’écrire la musique pour pouvoir en jouer. On parle alors de musique de tradition orale.

Il vous arrive de chanter en classe ? Mais est-ce que vous avez appris ces chansons en lisant des partitions ? Voilà, vous avez la preuve qu’il est possible de faire de la musique sans lire la musique. On peut apprendre la musique en l’écoutant, en jouant et en répétant.

Mais alors pourquoi aurait-on besoin de partitions ? Pourquoi aurait-on besoin d’écrire la musique ?

À très bientôt,

– Yannick

 

 

Répétition commentée à La Seine Musicale

Des nouvelles des élèves de l’école René Guest de La Garenne-Colombes, suite à leur venue à La Seine Musicale.

Mardi 22 janvier, les élèves participant au projet « Suivez l’artiste !  » sont venus assister à une répétition d’Insula orchestra en compagnie de leur parrain Yannick ! Ils ont ainsi pu écouter attentivement Fantaisie sur les Ruines d’Athènes de Franz Liszt sous la direction de Laurence Equilbey. La partie de piano solo était interprétée par Nicholas Angelich.

Après la répétition, les enfants ont pu échanger avec Blandine, la musicologue d’Insula orchestra et Yannick. 

 

Voici ce que les enfants de la classe de CE2A en ont pensé !

 

Bonjour Yannick,

Cette visite à la Seine Musicale nous a beaucoup plu ! Nous avons trouvé que le bâtiment était géant et très beau, notamment le blanc et le noir.

La répétition d’orchestre était impressionnante, car les instruments de musique jouaient en harmonie et le son était fort. Quand les timbales et la grosse caisse frappaient, notre cœur battait fort. On a aussi beaucoup apprécié quand les flûtes jouaient dans les aigus. C’était bien que vous nous ayez fait partager la découverte de cette musique avec le piano et tout l’orchestre.

Par contre, c’est dommage que vous n’ayez pas joué et qu’on n’ait pas pu entendre les explications à cause des problèmes dans les écouteurs. On espère aussi qu’on pourra visiter l’auditorium un jour. Merci de nous avoir prêté les salles pour pique-niquer.

À bientôt quand vous viendrez à l’école à la fin du mois !

Les CE2A

 

Voici quelques photos de cet après-midi :