Yannick raconte la tournée du Freischütz

Bonjour les enfants,

Cette année, j’ai beaucoup voyagé avec l’ensemble des musiciens d’Insula orchestra et les chanteurs du choeur accentus et cela va se poursuivre cet été pour des représentations de l’opéra Der Freischütz de Carl Maria von Weber. J’ai pu visiter les villes de Caen, Aix en Provence, Vienne et Bruxelles et je me rendrai prochainement à Ludwigsbourg. Savez-vous dans quel pays sont situées ces villes, pouvez-vous toutes les situer sur une carte ?

Cet opéra raconte l’histoire d’un jeune chasseur nommée Max.

Voici en quelques lignes la trame de cette oeuvre qui s’inspire d’un conte fantastique :
L’histoire se déroule au cœur d’une forêt allemande. Max, jeune chasseur, doit remporter un concours de tir dans le but d’obtenir la main d’Agathe, sa bien-aimée. Kaspar, jaloux de Max s’allie au maléfique Samiel afin de mener son jeune rival à sa perte.

Au terme de la première épreuve, Kaspar arrive à convaincre Max d’utiliser des balles magiques, nécessitant l’utilisation de rites interdits de magie noire, afin qu’il puisse atteindre la cible sans aucun effort. Dans l’effrayante Gorge aux loups, les deux hommes fondent sept balles qui ne ratent jamais leur but. Toutefois, Max ignore que la dernière balle est sous la volonté de Samiel et qu’elle est destinée à sa fiancée, Agathe.

Le concours de tir se déroule en présence du Prince et ce dernier ordonne à Max de tirer sur une colombe. L’oiseau s’envole et Agathe tombe quant à elle inanimée. Heureusement pour Max, Agathe ne meurt pas car un ermite a détourné le coup sur le sinistre Kaspar. Max avoue au prince avoir passé un accord avec Kaspar par désespoir et faiblesse. Suite à cet aveu, le prince impose à Max d’attendre un an avant de pouvoir épouser sa bien-aimée.

Représentation de la scène de la gorge aux loups © Staatliche Kunstsammlungen, Weimar

————————————————–

Voici quelques photos des salles de concert dans lesquelles j’ai pu jouer :

Photo du Théâtre de Caen

Photo du Grand Théâtre de Provence d’Aix en Provence


Photo du Bozar de Bruxelles


Photo du Theater an der Wien de Vienne

En regardant toutes ces photos, que pouvez-vous me dire à propos de ces salles de spectacle ? Quels points communs et quelles différences trouvez-vous avec l’Auditorium de la Seine Musicale ?
Cet opéra continuera de nous faire voyager cet automne car nous partirons au Luxembourg puis à Londres en faisant un détour par Paris et le Théâtre des Champs Élysées !
A l’occasion de la première représentation du Freischütz, l’équipe d’Insula orchestra a réalisé trois petites vidéos de présentation de cet opéra. Vous pourrez ainsi voir quelques extraits de la mise en scène magique réalisée par la Compagnie de Magie Nouvelle 14:20.

Dites-moi ce que vous en pensez ! Je vous souhaite de très bonnes vacances et espère vous recroiser pour un concert d’Insula orchestra !

Yannick

Jocelyn raconte la tournée du Freischütz !

Bonjour les enfants,

Cette année, j’ai beaucoup voyagé avec l’ensemble des musiciens d’Insula orchestra et les chanteurs du choeur accentus et cela va se poursuivre cet été pour des représentations de l’opéra Der Freischütz de Carl Maria von Weber. J’ai pu visiter les villes de Caen, Aix en Provence, Vienne et Bruxelles et je me rendrai prochainement à Ludwigsbourg. Savez-vous dans quel pays sont situées ces villes, pouvez-vous toutes les situer sur une carte ?

Voici quelques photos des salles de concert dans lesquelles j’ai pu jouer :

Photo du Théâtre de Caen

Photo du Grand Théâtre de Provence d’Aix en Provence


Photo du Bozar de Bruxelles


Photo du Theater an der Wien de Vienne

En regardant toutes ces photos, que pouvez-vous me dire à propos de ces salles de spectacle ? Quels points communs et quelles différences trouvez-vous avec l’Auditorium de la Seine Musicale  ?

Cet opéra continuera de nous faire voyager cet automne car nous partirons au Luxembourg puis à Londres en faisant un détour par Paris et le Théâtre des Champs Élysées !

A l’occasion de la première représentation du Freischütz dont vous avez vu une des répétitions à La Seine Musicale, l’équipe d’Insula orchestra a réalisé trois petites vidéos de présentation de cet opéra. Vous pourrez ainsi voir quelques extraits de la mise en scène magique réalisée par la Compagnie de Magie Nouvelle 14:20.

Dites-moi ce que vous en pensez ! Je vous souhaite de très bonnes vacances et espère vous recroiser pour un concert d’Insula orchestra !

Jocelyn

Un peu de musique pendant les vacances !

Bonjour les enfants,

Pour les vacances je vous propose de découvrir la musique par vous-même. Avec Insula orchestra, nous avons joué et enregistré un disque à Versailles. C’était pour un morceau de Mozart, un compositeur que vous connaissez bien maintenant.

Ce morceau s’appelle le Requiem. C’est la dernière œuvre de Mozart, il l’a commencée alors qu’il était très malade. Il est mort avant de terminer la composition. C’est sa femme, Constanze, qui a demandé à l’un de ses anciens élèves qui connaissait bien Mozart, Franz Xavier Süssmayr, de finir la partition.

Dans le premier épisode de notre web-série, vous allez voir Lorenzo qui part à Versailles pour l’enregistrement du disque. Vous allez aussi voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre, et même Samy, sa petite chienne ! La musique que vous entendrez, c’est le Requiem de Mozart. Vous la trouvez triste ou joyeuse ?

Demain on regarde le deuxième épisode !

– Aude

Un peu de musique en vacances !

Bonjour les enfants,

Pour les vacances je vous propose de découvrir la musique par vous-même. On retourne à Versailles ! Avec Insula orchestra, nous avons joué et enregistré un disque là-bas. C’était un morceau de Mozart, un compositeur que vous connaissez bien maintenant.

Ce morceau s’appelle le Requiem. C’est la dernière œuvre de Mozart, il l’a commencée alors qu’il était très malade. Il est mort avant de terminer la composition. C’est sa femme, Constanze, qui a demandé à l’un de ses anciens élèves qui connaissait bien Mozart, Franz Xavier Süssmayr, de finir la partition.

Dans le premier épisode de notre web-série, vous allez voir Lorenzo qui part à Versailles pour l’enregistrement du disque. Vous allez aussi voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre ! La musique que vous entendrez, c’est le Requiem de Mozart. Vous la trouvez triste ou joyeuse ?

Demain on regarde le deuxième épisode !

­— Jocelyn

 

Découvrons… le Requiem de Mozart !

Bonjour les enfants,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire découvrir un nouveau morceau de musique. Avec Insula orchestra, nous avons joué et enregistré un disque au château de Versailles. C’était un morceau de Mozart, un compositeur qui a vécu il y a 250 ans.

Ce morceau s’appelle le Requiem. C’est la dernière œuvre de Mozart, il l’a commencée alors qu’il était très malade. Il est mort avant de terminer la composition. C’est sa femme, Constanze, qui a demandé à l’un de ses anciens élèves qui connaissait bien Mozart, Franz Xavier Süssmayr, de finir la partition.

Dans le premier épisode de notre web-série, vous allez voir Lorenzo qui part à Versailles pour l’enregistrement du disque. Vous allez aussi voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre ! La musique que vous entendrez, c’est le Requiem de Mozart. Vous la trouvez triste ou joyeuse ?

Demain on regarde le deuxième épisode !

— Diane

 

Un peu de musique pendant les vacances !

Bonjour les enfants,

Alors, avez-vous aimé votre visite de La Seine Musicale ? Vous aviez la chance d’assister à une répétition dans l’Auditorium, presque comme un concert !

Pour les vacances je vous propose de découvrir la musique par vous-même. Avec Insula orchestra nous avons enregistré un disque à Versailles. On y avait enregistré un morceau de Mozart, un compositeur que vous connaissez bien maintenant.

Ce morceau s’appelle le Requiem. C’est la dernière œuvre de Mozart, il l’a commencée alors qu’il était très malade. Il est mort avant de terminer la composition. C’est sa femme, Constanze, qui a demandé à l’un de ses anciens élèves qui connaissait bien Mozart, Franz Xavier Süssmayr, de finir la partition.

Dans le premier épisode de notre web-série, vous allez voir Lorenzo qui part à Versailles pour l’enregistrement du disque. Vous allez aussi voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre ! La musique que vous entendrez, c’est le Requiem de Mozart. Vous la trouvez triste ou joyeuse ?

Demain on regarde le deuxième épisode !

— Yannick

 

Connais-tu… la fin de l’opéra Orfeo ed Euridice ?

Bonjour les enfants,

Cette semaine, nous allons terminer ensemble notre voyage au cœur de l’opéra Orfeo ed Euridice de Gluck.

La semaine dernière, nous avions laissé Orphée très malheureux d’avoir perdu à nouveau son Eurydice. Dans le mythe dont Gluck s’est inspiré pour cet opéra, sa femme reste prisonnière des Enfers et elle ne revoit plus jamais son époux. Orphée termine sa vie seul et désespéré.

La fin de l’histoire étant très triste, Gluck décide de la changer : dans l’opéra, le dieu Amour aide notre héros et lui ramène Eurydice. Tout est bien qui finit bien ! Forcément, cela doit s’entendre : c’est le but du chœur final où tous les chanteurs, dont les solistes, jouent avec l’orchestre.
Ce dernier extrait célèbre la victoire de l’amour. Tu peux l’entendre à la fin de l’épisode. Ressens-tu la joie d’Orphée et Eurydice ? C’était le dernier épisode de la web-série Lorenzo et Bérénice ! J’espère que tu as apprécié découvrir avec moi cette œuvre de Gluck !

À bientôt,

— Yannick

Connais-tu… la commande ?

Bonjour les enfants !

Aujourd’hui, nous allons regarder ensemble le tout dernier épisode de notre web-série autour du Requiem de Mozart.
Comme tu le sais, il s’agit de la dernière œuvre composée par le musicien. Il va mourir avant d’en avoir terminé l’écriture. Il y a beaucoup de mystères autour de la commande de cette œuvre. Mozart est mort très jeune, ce qui a donné naissance aux légendes les plus folles.

Mais c’est quoi une commande ?

À l’époque de Mozart, il est rare qu’un musicien compose pour le plaisir. En général, les œuvres sont des commandes effectuées par les théâtres, ou par des particuliers.

Ainsi, un étrange messager serait venu demander à Mozart de composer ce Requiem pour un homme souhaitant rester anonyme. Aujourd’hui, on connaît l’identité du commanditaire de l’œuvre et les raisons de tous ces mystères. Mais à l’époque, Mozart lui-même est troublé par cette demande.
Les circonstances de la mort de Mozart restent, elles-aussi, entourées de mystères. Personne ne sait réellement ce qui a causé son décès, et des dizaines de théories existent à ce sujet. L’une des plus célèbres, mais également des plus farfelues, est que Mozart aurait été assassiné par un autre compositeur, Antonio Salieri. C’est celle qui est repris dans le célèbre film de Milos Forman, Amadeus. La vérité est sans doute beaucoup plus banale !

À bientôt,

— Jocelyn

Découvre l’air le plus célèbre d’Orfeo ed Euridice !

Bonjour les enfants,

Cette semaine, on poursuit notre découverte de l’opéra Orfeo ed Euridice de Gluck.

À ce moment de l’histoire, Orphée arrive aux Champs-Elysées où est enfermée Eurydice. Il va enfin pouvoir la ramener sur terre avec lui ! Mais attention, le dieu Amour a été très clair : « Tu ne dois ni la regarder, ni lui parler, sinon elle mourra ». Une menace très sérieuse…

Tu découvriras dans cet épisode un des airs les plus célèbres de l’opéra : Che farò senza Euridice ! Essaie de mémoriser la mélodie et de la chanter aux adultes de ton entourage, ils la connaissent peut-être !

Les paroles sont extrêmement tristes : « Il ne me reste plus rien à attendre, à espérer, ni du monde, ni du Ciel ! ». Et pourtant, la musique, elle, semble sautillante et plutôt joyeuse.
L’important, dans cet air, c’est que le texte chanté par Orphée soit compris par tous les auditeurs. La mélodie est simple, c’est pour cela qu’on s’en souvient facilement. Chaque note correspond à une syllabe. Si le texte est compris, il n’est pas utile d’exprimer une seconde fois le malheur que ressent Orphée à travers la musique.

À bientôt,

— Yannick