Petit jeu : qu’est ce qui se cache derrière le logo d’Insula orchestra ?

Bonjour les enfants,

Alors, avez-vous des réponses ? Qu’est-ce que représente le logo d’Insula orchestra ? Deux idées me viennent à l’esprit. Ma première idée concerne l’ovale au milieu du cercle qui ressemble un peu à une île, et insula, en latin, ça veut dire île !

Ma deuxième idée, c’est qu’un signe se cache dans le logo. Ça demande un peu d’effort pour le voir : il faut se concentrer sur les parties blanches plutôt que sur les parties noires. Si on fait bien attention, on peut reconnaître une note de musique. D’ailleurs, ce signe s’appelle croche, tout simplement parce qu’il porte un crochet.

Ce symbole et bien d’autres encore (noire, blanche, soupir …) permettent aux compositeurs d’écrire de la musique. Mais il n’est pas nécessaire d’écrire la musique pour pouvoir en jouer. On parle alors de musique de tradition orale.

Il vous arrive de chanter en classe ? Mais est-ce que vous avez appris ces chansons en lisant des partitions ? Voilà, vous avez la preuve qu’il est possible de faire de la musique sans lire la musique. On peut apprendre la musique en l’écoutant, en jouant et en répétant.

Mais alors pourquoi aurait-on besoin de partitions ? Pourquoi aurait-on besoin d’écrire la musique ?

À très bientôt,

– Yannick

 

 

Publicités

Dernière rencontre avec Yannick !

Petit retour en vidéo sur la dernière rencontre de Yannick avec les élèves de l’école Jean Monnet et du collège Maison Blanche, le 12 juin dernier. Merci à leurs enseignantes pour ce message !

Le mardi 12 juin, Yannick et une harpiste sont venus nous rendre visite pour clôturer cette belle année scolaire en musique…Pour l’occasion, les trois classes avaient écrit en commun trois contes que les musiciens ont ponctué d’intermèdes musicaux avec brio ! Merci Insula orchestra de nous avoir fait vivre une telle expérience musicale…

 

Musique de chambre à l’école

Bonjour les enfants,

Lundi soir et mardi soir je joue Thamos à La Seine Musicale, et mercredi matin je viens vous voir à l’école !

Je ne viens pas toute seule, mais avec d’autres musiciens. Ensemble, nous allons former un quatuor à cordes : deux violons (Cécile et moi), un alto (Raphaëlle) et un violoncelle, (François).

Et quand quelques musiciens jouent ensemble, on appelle ça de la musique de chambre. La musique de chambre, c’est de la musique qui endort ? Les musiciens doivent être en pyjama ? Pas du tout !

La musique de chambre, c’est une musique qui a été écrite pour être jouée par moins de dix musiciens. C’est très différent d’une symphonie avec tout un orchestre de 80 instrumentistes !

À l’origine, on ne joue pas de musique de chambre dans des grandes salles de concert. C’est de la musique jouée à la cour du roi, pour le divertir (l’amuser). Ces musiciens qui jouaient pour le roi appartenaient à la « Chambre du Roy », un groupe de musiciens spécialisés. C’est comme si tu organisais un concert dans ton salon quand tu as des amis à la maison !

Nous jouerons de la musique de compositeurs russes : Borodine, Glazounov, Stravinsky, Chostakovitch, et Tchaikovsky, que vous connaissez peut-être pour le ballet Le Lac des Cygnes.

Je vous en parle mercredi.

À très vite !

— Aude

Thamos, roi d’Égypte

Bonjour les enfants,

Alors, comment avez-vous trouvé notre dernière rencontre ? J’ai bien aimé jouer du cor avec Aurélie à la harpe pour accompagner vos contes. Comme je vous expliquais la dernière fois, ça ressemble à la musique de scène : de la musique écrite pour accompagner des pièces de théâtre.

D’ailleurs, j’ai mentionné Thamos, roi d’Égypte, la musique de scène composée par Mozart. Je vais la jouer les 25 et 26 mai à La Seine Musicale, mais attention, même s’il s’agit d’une musique de scène, je ne vais pas la jouer avec des acteurs !

Avec Insula orchestra on change un peu les règles : à la place de jouer la pièce de théâtre, nous aurons des dessinateurs sur scène pour raconter l’histoire de Thamos en images.

Ces dessinateurs sont venus plusieurs semaines pour travailler à La Seine Musicale, en salle Tutti (là où je répète d’habitude avec l’orchestre) : ils ont lu la pièce de théâtre et ont commencé à imaginer des décors, dessiner les personnages principaux… et avec toute cette préparation, ils seront sur scène avec nous pour dessiner en direct ! C’est un peu comme si votre dessin animé préféré était créé sous vos yeux. Impressionnant, non ?

Regardez, on peut déjà voir quelques images !

À bientôt,

— Yannick

Thamos, roi d’Égypte

Bonjour les enfants,

En ce moment je me prépare pour un concert un peu spécial à La Seine Musicale. Je vais jouer Thamos, roi d’Égypte, de Mozart. C’est une musique de scène. Je vous ai déjà parlé de ce genre musical, non ? Une musique de scène est écrite pour accompagner une pièce de théâtre.

Quand on joue la pièce de théâtre Thamos, roi d’Égypte de Tobias Philipp von Gebler, on joue en même temps la musique composée par Mozart. L’orchestre joue entre deux scènes, entre deux parties de la pièce.

Cela donne plus de force aux sentiments des acteurs sur scène. En fait la musique de scène, c’est un peu comme la musique dans les films : ça sert à donner une ambiance, s’il y a de l’action, si la scène est triste, si c’est une scène lente, la musique est là pour nous le dire.

Mais avec Insula orchestra, on ne va pas jouer la pièce de théâtre. Sur scène, le jour du concert, il y aura l’orchestre, et… une équipe de dessinateurs !

Ces artistes vont dessiner l’histoire de Thamos pendant que nous allons jouer la musique de scène de Mozart. Et regardez, vous pouvez déjà voir quelques extraits de la musique avec les dessins !

À bientôt,

— Aude

 

La musique de chambre, c’est pour faire la sieste ?

Bonjour les enfants,

J’ai vu vos acrostiches et votre vidéo, j’ai beaucoup aimé vos points de vue sur La Seine Musicale !

Dans deux semaines, je reviens vous voir ! Je viens avec deux autres musiciens d’Insula orchestra : Gilbert, qui joue du cor, et Laurent, qui joue de l’alto. Ensemble (et avec vous aussi !) nous allons présenter un petit concert.

Et quand quelques musiciens jouent ensemble, on appelle ça de la musique de chambre. La musique de chambre, c’est de la musique qui endort ? Les musiciens doivent être en pyjama ? Pas du tout !

La musique de chambre, c’est une musique qui a été écrite pour être jouée par moins de dix musiciens. C’est très différent d’une symphonie avec tout un orchestre de 80 instrumentistes !

À l’origine, on ne joue pas de musique de chambre dans des grandes salles de concert. C’est de la musique jouée à la cour du roi, pour le divertir (l’amuser). Ces musiciens qui jouaient pour le roi appartenaient à la « Chambre du Roy », un groupe de musiciens spécialisés. C’est comme si tu organisais un concert dans ton salon quand tu as des amis à la maison !

Je vous parle de musique de chambre, parce qu’un trio, un quatuor, un quintette, un sextuor, un septuor, un octet ou un nonette, jouent de la musique de chambre. Et avec Gilbert au cor, Laurent à l’alto, et moi à la flûte, nous serons trois musiciens sur scène, donc un trio. À votre avis, un quatuor, cela veut dire que combien de musiciens jouent ensemble ? Et les autres formations, octuor, nonette, ça correspond à combien de musiciens sur scène ?

Je vous laisse réfléchir !

À bientôt,

— Jocelyn

Mardi, c’est musique de scène !

Bonjour les enfants,

Vous savez que la semaine prochaine on se revoit ? Je viendrai avec Aurélie, une harpiste, pour le concert qu’on jouera avec vous. D’ailleurs, vous préparez des contes, non ? Nous, nous allons préparer des petits extraits de musique pour cor et harpe, qu’on va jouer dans vos contes. Par exemple aux moments tristes, on jouera de la musique mélancolique.

En fait, ça me fait penser à la musique de scène. Vous en avez déjà entendu parler ? C’est un type de composition musicale qui accompagne des pièces de théâtre. Entre deux actes, entre deux scènes, l’orchestre joue quelques minutes. Cela permet d’accentuer la dramaturgie : les sentiments des acteurs se retrouvent dans la musique, et sont renforcés.

Lors de notre spectacle avec vous mardi, nous allons faire pareil : à certains moments de vos contes, nous allons jouer du cor ou de la harpe. Nous traduisons vos mots en musique !

Avec Insula orchestra nous allons jouer à la fin du mois une musique de scène de Mozart : Thamos Roi d’Égypte.

Je vous en dis plus la semaine prochaine.

On se voit mardi !

À très vite,

— Yannick

Je joue du cor… alors je joue du cor anglais ?

Bonjour les enfants !

J’ai regardé vos vidéos à la Cité de la musique, vous aviez l’air contents de jouer !

Pour ceux qui ont posé la question « est-ce que j’ai déjà joué du cor anglais ? », la réponse est non. En fait c’est un piège. Le cor anglais n’est pas un cor, même s’il en porte le nom. Il appartient à la famille des bois, alors que mon cor appartient à la famille des cuivres.

Le cor anglais est très proche du hautbois. D’ailleurs ces deux instruments ont un point commun : on produit un son en soufflant entre deux lamelles de roseaux qu’on appelle anche double.

Voici des photographies, pour comparer les instruments. On voit bien que le cor anglais et le cor dont je joue ne se ressemblent pas vraiment. Par contre, le cor anglais ressemble beaucoup au hautbois : la différence la plus visible est au bout de l’instrument. Le bout du cor anglais forme une sorte de boule, alors que le hautbois est simplement évasé.

 

Plusieurs hautbois, d’époques différentes
Un cor anglais
Deux cors

J’espère que vous comprenez un peu mieux pourquoi je ne joue pas du cor anglais : il ne fonctionne pas du tout comme les autres cors !

À très bientôt,

— Yannick

 

Photographies : Cors et hautbois : Julien Benhamou, cor anglais : Hustvedt.