Connais-tu les voix à l’opéra ?

Bonjour les enfants !

Nous sommes à Lille en ce moment, pour une série de concerts jusqu’au 15 décembre. Nous jouons des extraits d’opéras composés il y a 300 ans avec un orchestre et une chanteuse. Aujourd’hui, on aimerait de parler de la voix.

Par exemple, la chanteuse que nous accompagnons s’appelle une mezzo-soprano. Drôle de nom, n’est-ce- pas ?

On appelle les chanteurs en fonction de leur tessiture, c’est-à-dire la hauteur de leur voix. Chez les femmes, la plus aigue est la soprano, puis la mezzo-soprano et enfin l’alto (comme l’instrument !) ; les voix d’hommes sont, elles aussi, classées en trois grandes catégories. D’abord, les ténors, c’est la voix la plus aigüe, puis les barytons, et enfin les basses.

Écoute cet extrait d’Orfeo ed Euridice. C’est un opéra composé par Gluck, et que nous avons joué avec Insula Orchestra et Laurence Equilbey. Le chanteur interprète le rôle d’Orphée. Sa voix est drôlement aiguë, tu ne trouves pas? A ton avis, dans quelles catégorie de voix pourrait-on le placer? Attention, il a peut-être un piège…

— Jocelyn et Diane.

Requiem, épisode 2 !

Bonjour les enfants ! 

La semaine dernière, tu as pu regarder le premier épisode de notre web-série consacrée au Requiem de Mozart. Et si on continuait aujourd’hui ?

Comme je te le disais, le Requiem est la toute dernière œuvre que Mozart ait composée. À ce moment-là, Mozart est tellement malade qu’il a du mal à terminer sa partition. Le 5 décembre 1791, il meurt sans avoir pu l’achever. Sa femme, Constanze, demande à l’un de ses anciens élèves qui connaissait bien Mozart, Franz Xavier Süssmayr, de finir la partition.

Regardons ensemble le deuxième épisode. Tu pourras y entendre un extrait du Lacrimosa. C’est un morceau très triste qui sonne comme une plainte, une lamentation. Que t’évoque cette musique ?

Au cours de cet épisode, tu verras Lorenzo se mettre dans la peau d’un chef d’orchestre. Mais sais-tu en quoi consiste son rôle ? Lorsque l’on joue à plusieurs, on a besoin d’être guidé afin de jouer bien ensemble, c’est la mission du chef d’orchestre. Il donne le rythme et montre aussi, par ses gestes, des intentions musicales. Son rôle est très important. Il est présent des premières répétitions au concert pour diriger les musiciens.

A très bientôt!

— Yannick

Connais-tu le Requiem de Mozart ?

Bonjour les enfants ! 

À Zurich, Londres et Genève, je jouais récemment un opéra d’un célèbre compositeur : Wolfgang Amadeus Mozart. Savais-tu que la première œuvre que nous avons enregistré avec Insula Orchestra était de Mozart ? Il s’agit du Requiem.

J’aimerais partager avec toi mes souvenirs. Nous avons fait une web-série autour de cet enregistrement. Et si nous regardions le premier épisode ensemble ?

Requiem est un mot latin. Il peut se traduire par « repos ». Au départ, le Requiem est une prière destinée à une personne décédée. On la récite lors d’un enterrement ou d’une cérémonie du souvenir. Cette prière peut servir de texte à une musique : c’est ce qu’a fait Mozart, comme de nombreux autres compositeurs. Tu ressentiras sûrement une impression de tristesse en écoutant le début de l’œuvre. C’est une musique très solennelle !

Quand Mozart compose le Requiem, il a 35 ans et est gravement malade. Le Requiem est la dernière œuvre qu’il a composée ! Il est mort avant de la terminer.

L’enregistrement a eu lieu dans un lieu chargé d’histoire qui ne se trouve pas très loin de chez toi. Saurais-tu deviner lequel ?

Je t’en dirai plus très bientôt.

— Yannick

Connais-tu le Requiem ?

Bonjour les enfants ! 

Connais-tu Wolfgang Amadeus Mozart ? Notre premier disque avec  Insula Orchestra était une musique écrite par ce compositeur génial. Il s’agit du Requiem !

Je vais te raconter une histoire : nous avons fait une web-série autour de cet enregistrement. Et si nous regardions le premier épisode ensemble ?

Requiem est un mot en latin, une langue très ancienne. Cela veut dire « repos ». On récite les Requiem quand on est très triste, parce que quelqu’un est mort par exemple. Mozart, comme de nombreux autres compositeurs, a écrit une musique à partir de ce texte. Écoutons le début ensemble.

C’est très lent, comme une marche à tous petits pas.

Quand Mozart compose le Requiem, il a 35 ans et est très malade. Le Requiem est la dernière œuvre qu’il a composée ! Il est mort avant de la terminer.

L’enregistrement a eu lieu dans un lieu rempli d’histoires qui ne se trouve pas très loin de chez toi. Saurais-tu deviner lequel ?

Je t’en dirai plus très bientôt.

— Yannick

Connais-tu La Danse des Furies ?

Bonjour les enfants !

Te souviens-tu du flashmob tourné au château de Versailles que je t’ai montré la dernière fois ?

J’aimerais t’en dire un peu plus sur la vie de ce lieu chargé d’histoire. Il y a très longtemps, lorsque le roi de France vivait à Versailles, la musique était au coeur de la vie de la Cour. Elle rythmait chaque moment de la journée mais aussi les grandes occasions. Le roi pouvait même demander aux compositeurs les plus en vogue du moment de composer une oeuvre pour une occasion spéciale comme un mariage ou un baptême. Savais-tu que le château de Versailles possédait même son propre opéra ?

D’ailleurs, en ce moment, je répète des concerts que je donnerai très bientôt à travers la France. Avec un orchestre et une chanteuse, nous interpréterons des oeuvres de musique française composées il y a environ 300 ans, dont certaines composées par Jean-Philippe Rameau. Ce musicien était très apprécié du roi Louis XV. Il lui demanda même de composer une musique spécialement pour le mariage de son fils.

Et si nous regardions un autre extrait du flash mob tourné au château de Versailles ? Il s’agit d’un autre extrait de l’opéra Orphée et Eurydice, composé par Christoph Willibald Gluck. Il s’appelle La Danse des Furies.

Dans ce morceau, tu peux entendre distinctement trois groupes d’instruments. Les instruments à cordes commencent, lancés dans un tourbillon de notes très rapides. Des instruments de la famille des cuivres ponctuent ce flot ininterrompu de notes : il s’agit des cors et des trombones.
Tu entendras enfin un coup de tonnerre. Ce grand fracas est assuré par un percussionniste, qui joue d’un instrument appelé « plaque-tonnerre » ou « lame à tonnerre ». Regarde bien la vidéo, tu pourras voir cet instrument de près !

Tu me diras ce que tu penses de la vidéo !

A bientôt,

— Jocelyn.

Connais-tu le Château de Versailles ?

Bonjour les enfants !

Je serai mardi et mercredi dans votre école ! Avant de vous rendre visite, je voulais partager un de mes morceaux préférés à la flûte. Connais-tu le Château de Versailles ? C’est un lieu très beau, dans lequel ont vécu des rois comme Louis XIV. À cette époque, la musique était très importante, on en jouait toute la journée : au réveil, pendant les repas, et pour se détendre le soir. Certains d’entre vous y ont déjà été ?

Aujourd’hui, le château est visité par beaucoup de gens différents, comme toi et moi. Nous avions envie de leur faire une surprise avec Insula orchestra. 

Alors, avec d’autres visiteurs, nous avons imaginé un concert très court avec des jongleurs. J’ai joué une œuvre très connue : le Ballet des ombres heureuses. C’est un extrait de l’opéra Orphée et Eurydice. Il a été écrit par un compositeur du nom de Christoph Willibald Gluck. Il était allemand. Le ballet est une danse.

Tu me diras ce que tu penses de la vidéo !

A très vite !

— Jocelyn.

Connais-tu le Château de Versailles ?

Bonjour les enfants !

J’étais très content de vous rendre visite cette semaine dans votre école. Encore merci pour votre accueil et les gâteaux, j’espère que vous nous raconterez vos impressions !

Pendant notre rencontre, je t’ai parlé d’un flashmob au Château de Versailles. C’est un lieu très beau, dans lequel ont vécu des rois comme Louis XIV. À cette époque, la musique était très importante, on en jouait toute la journée : au réveil, pendant les repas, et pour se détendre le soir. Certains d’entre vous y ont déjà été ?

Aujourd’hui, le château est visité par beaucoup de gens différents, comme toi et moi. Nous avions envie de leur faire une surprise avec Insula orchestra. 

Alors, avec d’autres visiteurs, nous avons imaginé un concert très court avec des jongleurs. J’ai joué un de mes morceaux préférés à la flûte, très connu : le Ballet des ombres heureuses qui est extrait de l’opéra Orphée et Eurydice. Il a été écrit par un compositeur du nom de Christoph Willibald Gluck. Il était allemand. Le ballet est une danse.

Tu me diras ce que tu penses de la vidéo !

A bientôt,

— Jocelyn.