Direction… Londres !

Bonjour les enfants,

Cette semaine nos collègues d’Insula orchestra vont voyager ! L’orchestre part aujourd’hui au Barbican Centre. C’est une salle très différente de l’Auditorium de La Seine Musicale, où nous jouons d’habitude. Elle se trouve à Londres, une capitale européenne. Savez-vous dans quel pays se trouve Londres ?

Au Barbican Centre, on joue de la musique classique et de la musique contemporaine. Mais ce n’est pas tout ! Il y a aussi des pièces de théâtre, des films et des expositions d’art. Il y a même une bibliothèque et une serre tropicale ! Avec tout ça, le Barbican Centre est le plus grand centre de spectacles d’Europe.

Insula orchestra y avait déjà joué il y a deux ans, voici une carte postale du concert :

Ce soir, Insula orchestra va jouer un morceau d’un compositeur que vous connaissez bien maintenant : le Triple Concerto de Ludwig van Beethoven. Il y aura aussi la Symphonie n°3 de Louise Farrenc, une compositrice que nous allons vous présenter la prochaine fois.

À très bientôt,

— Aude, Diane et Jocelyn

Je joue à Londres !

Bonjour les enfants,

Cette semaine je pars en tournée avec Insula orchestra ! Nous allons au Barbican Centre. C’est une salle très différente de l’Auditorium de La Seine Musicale. Elle se trouve à Londres, une capitale européenne. Savez-vous dans quel pays se trouve Londres ? À votre avis, pour aller dans cette ville je vais voyager en train, en bateau, en avion ou en bus ?

Au Barbican Centre, il n’y a pas seulement une salle de concert pour la musique classique. Il y a aussi de la musique contemporaine, des pièces de théâtre, des films et des expositions d’art. Il y a même une bibliothèque et une serre tropicale ! Avec tout ça, le Barbican Centre est le plus grand centre de spectacles d’Europe.

Insula orchestra y avait déjà joué il y a deux ans, voici une carte postale du concert :

Jeudi soir je serai dans cette salle, et je jouerai un morceau que vous avez entendu en répétition quand vous êtes venus à La Seine Musicale : le Triple Concerto de Ludwig van Beethoven, et la Symphonie n°3 de Louise Farrenc.

À très vite,

— Yannick

Dites bonjour à… Farrenc !

Bonjour les enfants !

Vous vous rappelez de Nannerl, la sœur de Mozart ? Elle jouait du clavecin aussi bien que son frère. Mais comme c’était une fille, à 18 ans, elle avait l’âge de se marier et a dû arrêter la musique. À l’époque, peu de femmes avaient le droit de travailler comme artiste, et aujourd’hui, nous connaissons assez peu de femmes compositrices.

Mais quand vous viendrez à La Seine Musicale, vous écouterez une œuvre de Louise Farrenc, une compositrice française ! Voilà son portrait :

Elle est née en 1804 à Paris. À ce moment, Nannerl a 53 ans, et Beethoven a 34 ans. Louise Farrenc a appris à jouer du piano, et a appris l’écriture musicale (comment composer des morceaux).

Elle se marie à 17 ans, mais ça ne l’empêche pas de continuer la musique ! Elle devient professeur de piano au Conservatoire de Paris et compose beaucoup d’œuvres, d’abord pour le piano, puis pour des orchestres.

De son temps, elle est plutôt connue et ses œuvres sont jouées, mais par la suite, elle a été un peu oubliée. Quand vous viendrez voir Insula orchestra en répétition, nous allons jouer sa Symphonie n°3, qu’elle a composée en 1847, à 43 ans.

En attendant, vous pouvez déjà l’écouter ici :

À très bientôt,

— Yannick

Illustration : Portrait de Louise Farrenc (née Jeanne-Louise Dumont), ca. 1855, gravure sur bois, 9 x 7 cm, Bibliothèque nationale de France.

Dites bonjour à… Beethoven !

Bonjour les enfants !

J’ai beaucoup aimé votre dernier message sur votre grande réunion avant noël ! J’espère que le gâteau en forme de cor était bon, en tout cas il était impressionnant ! Je pense avoir trouvé toutes les réponses aux rébus, même si c’était parfois difficile.

On m’a dit que dans trois semaines, on se revoyait autour d’une répétition d’Insula orchestra à La Seine Musicale. J’ai donc pensé que je pourrais vous parler un peu de ce que vous allez entendre lors de cette répétition.

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons beaucoup parlé de Mozart, et de son opéra Lucio Silla. Maintenant, je vais vous présenter un autre grand compositeur : Ludwig van Beethoven. Ils ont tous les deux vécu presque au même moment : Mozart a 14 ans quand Beethoven nait, en 1770. Voilà un portrait de Beethoven :

Comme Mozart, Beethoven grandit dans une famille de musiciens. Il a cinq ans lorsqu’il commence à apprendre la musique. C’est un très bon pianiste, on dit même que c’est un virtuose, un excellent instrumentiste.

Quand il a vingt-deux ans, Beethoven part s’installer à Vienne, en Autriche. À l’époque, il s’agit de la ville où se rencontrent beaucoup d’artistes et d’écrivains. Un cadre idéal pour commencer sa carrière ! Il devient rapidement célèbre comme pianiste, mais surtout comme compositeur.

Mais Beethoven, alors qu’il a à peine vingt-sept ans, devient sourd. Ce qui suit va peut-être t’étonner, car même sourd, il continue de composer, jusqu’à sa mort en 1827 (il y a un peu moins de 200 ans). À votre avis, comment peut-on écrire de la musique alors qu’on ne l’entend pas ? Je vous laisse réfléchir à cela.

Lorsque vous viendrez à la répétition, nous jouerons donc le Triple Concerto de Beethoven, mais pas seulement. La semaine prochaine je vous présente un autre compositeur. Ou plutôt, une compositrice !

À très bientôt,

— Yannick

Illustration : Joseph Karl Stieler, Portrait de Ludwig van Beethoven composant la Missa Solemnis, 1820, Huile sur toile, 62 x 50 cm, Maison de Beethoven (Bonn, Allemagne)