Jocelyn vous raconte la tournée du Freischütz

Bonjour les enfants,

Cette année, j’ai beaucoup voyagé avec l’ensemble des musiciens d’Insula orchestra et les chanteurs du choeur accentus et cela va se poursuivre cet été pour des représentations de l’opéra Der Freischütz de Carl Maria von Weber. J’ai pu visiter les villes de Caen, Aix en Provence, Vienne et Bruxelles et je me rendrai prochainement à Ludwigsbourg. Savez-vous dans quel pays sont situées ces villes, pouvez-vous toutes les situer sur une carte ?

Cet opéra raconte l’histoire d’un jeune chasseur nommée Max.

Voici en quelques lignes la trame de cette oeuvre qui s’inspire d’un conte fantastique :
L’histoire se déroule au cœur d’une forêt allemande. Max, jeune chasseur, doit remporter un concours de tir dans le but d’obtenir la main d’Agathe, sa bien-aimée. Kaspar, jaloux de Max s’allie au maléfique Samiel afin de mener son jeune rival à sa perte.

Au terme de la première épreuve, Kaspar arrive à convaincre Max d’utiliser des balles magiques, nécessitant l’utilisation de rites interdits de magie noire, afin qu’il puisse atteindre la cible sans aucun effort. Dans l’effrayante Gorge aux loups, les deux hommes fondent sept balles qui ne ratent jamais leur but. Toutefois, Max ignore que la dernière balle est sous la volonté de Samiel et qu’elle est destinée à sa fiancée, Agathe.

Le concours de tir se déroule en présence du Prince et ce dernier ordonne à Max de tirer sur une colombe. L’oiseau s’envole et Agathe tombe quant à elle inanimée. Heureusement pour Max, Agathe ne meurt pas car un ermite a détourné le coup sur le sinistre Kaspar. Max avoue au prince avoir passé un accord avec Kaspar par désespoir et faiblesse. Suite à cet aveu, le prince impose à Max d’attendre un an avant de pouvoir épouser sa bien-aimée.

Représentation de la scène de la gorge aux loups © Staatliche Kunstsammlungen, Weimar

Voici quelques photos des salles de concert dans lesquelles j’ai pu jouer :

Photo du Théâtre de Caen

Photo du Grand Théâtre de Provence d’Aix en Provence

Photo du Bozar de Bruxelles

Photo du Theater an der Wien de Vienne

En regardant toutes ces photos, que pouvez-vous me dire à propos de ces salles de spectacle ? Quels points communs et quelles différences trouvez-vous avec l’Auditorium de la Seine Musicale?
Cet opéra continuera de nous faire voyager cet automne car nous partirons au Luxembourg puis à Londres en faisant un détour par Paris et le Théâtre des Champs Élysées !
A l’occasion de la première représentation du Freischütz, l’équipe d’Insula orchestra a réalisé trois petites vidéos de présentation de cet opéra. Vous pourrez ainsi voir quelques extraits de la mise en scène magique réalisée par la Compagnie de Magie Nouvelle 14:20.

 

Dites-moi ce que vous en pensez !

Jocelyn

Retours sur le concert d’Aix !

Bonjour les enfants !

Les élèves de 6eont posé quelques questions suite à leur visite à La Seine Musicale, alors je vais leur répondre ici.

Tout d’abord, Nina demandait ce qui m’a semblé le plus difficile dans ma partition de la Grande Messe en ut. À vrai dire, je connais bien ce morceau. Je l’ai joué plusieurs fois avec Insula orchestra dans des festivals l’été dernier : à Uzès, Beaune, Lessay… aussi il n’y a pas de grosses difficultés pour le cor.

La deuxième question, de Yohann, portait sur le concert d’Aix. S’est-il bien passé ? La réponse est oui ! Le concert s’est très bien passé, le public était très enthousiaste.

Enfin, Clémence se demandait si j’avais apprécié leur visite. La réponse est encore oui ! Vous avez sûrement remarqué que j’étais très concentré et que je ne vous ai pas fait de grands gestes pendant la répétition pour vous saluer, mais cela m’a quand même fait plaisir de vous voir à la répétition.

J’ai hâte de tous vous revoir le 12 juin !

À bientôt,

—Yannick

Les 6e visitent La Seine Musicale !

Voici une lettre des élèves de sixième du collège Maison Blanche à Clamart, envoyée après leur visite de La Seine Musicale au début du mois d’avril. Merci à Marie Christophe pour ce message. 

Cher Yannick

Mardi dernier, le 3 avril, nous avons fait une sortie à La Seine Musicale pour découvrir le lieu et pour te voir répéter avec Insula orchestra la Messe en ut de Mozart.

Nous avons d’abord été accueillis par Clémence et Thomas qui nous ont donné des informations sur La Seine Musicale, l’organisation du bâtiment, ses matériaux, son histoire. Puis, nous avons commencé la visite. Ce qui nous a vraiment impressionnés, c’est la grande rue par sa longueur en hommage à la chaîne de montage de Renault et l’Auditorium avec son plafond en nid d’abeille.

Puis, après la pause déjeuner, nous sommes allés dans la salle de répétition. Là, ça a vraiment été une découverte !

Quand nous sommes arrivés, on nous a distribué des oreillettes pour qu’une musicologue nous donne des informations. Par exemple, on a appris que tous les musiciens s’accordaient sur le premier violon de l’orchestre. Puis, nous avons assisté à la répétition. Au début, on a trouvé que c’était un peu le bazar car chacun essayait son instrument pour savoir s’il était bien accordé. Puis, la chef d’orchestre a demandé le silence et l’orchestre a commencé à jouer. Nous avons ressenti énormément d’émotion, mais surtout de la tristesse. Les moments où nous étions tristes, c’était ceux où on entendait surtout les instruments à cordes.  Pendant la répétition, des choeurs chantaient. On ne comprenait pas les paroles, mais on était transportés par leurs voix. Mais ce qui nous a amusés, c’est de voir un musicien lire alors qu’il y avait un son aussi fort !

Maintenant, Nina aimerait te poser une question : Qu’est-ce qui t’a semblé le plus difficile dans ta partition ? Yohann voudrait savoir si le concert d’Aix en Provence s’est bien passé et enfin, Clémence se demande si tu as apprécié notre visite.

Nous avons passé une très bonne journée, nous avons vraiment apprécie cette visite à La Seine Musicale et nous espérons te revoir bientôt.

Au 12 juin !

— La 6ème 3

J’étais au Festival de Pâques à Aix !

Bonjour les enfants,

La semaine dernière nous étions au Grand Théâtre de Provence avec Insula orchestra ! Cette salle se trouve à Aix-en-Provence. Elle ne ressemble pas beaucoup à La Seine Musicale. Je vous propose de comparer deux images : la première est à La Seine Musicale, la deuxième est au Grand Théâtre de Provence.

La plus grande différence entre ces deux salles, c’est que l’Auditorium de La Seine Musicale a une configuration en vignoble (on peut s’asseoir tout autour de la scène), alors qu’au Grand Théâtre de Provence, la salle a une configuration à l’italienne (en forme de fer à cheval, face à la scène). À votre tour, vous pouvez jouer les architectes et dessiner des plans de ces deux salles !

Sur cette photographie, on voit bien que l’Auditorium de La Seine Musicale est en vignoble :

Au Grand Théâtre de Provence, nous avons joué la Grande Messe en ut de Mozart. Vous pouvez en écouter un petit extrait ici. Les 6e du collège Maison Blanche, eux, ont eu la chance de nous entendre jouer ce morceau en direct pendant notre répétition à La Seine Musicale (d’ailleurs, qu’avez-vous pensé de cette visite ? Ça vous a plu ?).

Nous n’étions pas tout seuls pour jouer cette œuvre. Comme il y a des parties chantées, nous étions sur scène avec le chœur accentus, l’autre ensemble musical créé par Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre.

À très bientôt !

— Yannick

Nous étions au Festival de Pâques à Aix !

Bonjour les enfants,

Hier nous étions au Grand Théâtre de Provence avec Insula orchestra ! Cette salle se trouve à Aix-en-Provence. Savez-vous dans quelle partie de la France se situe cette ville ? On vous laisse chercher.

Cette salle ne ressemble pas beaucoup à La Seine Musicale. Nous vous proposons de comparer deux images : la première est à La Seine Musicale, la deuxième est au Grand Théâtre de Provence.

La plus grande différence entre ces deux salles, c’est que l’Auditorium de La Seine Musicale a une configuration en vignoble (on peut s’asseoir tout autour de la scène), alors qu’au Grand Théâtre de Provence, la salle a une configuration à l’italienne (en forme de fer à cheval, face à la scène). À votre tour, vous pouvez jouer les architectes et dessiner des plans de ces deux salles !

Sur cette photographie, on voit bien que l’Auditorium de La Seine Musicale est en vignoble :

Au Grand Théâtre de Provence, nous avons joué la Grande Messe en ut de Mozart. Vous pouvez en écouter un petit extrait ici :

Nous n’étions pas tout seuls pour jouer cette œuvre. Comme il y a des parties chantées, nous étions sur scène avec le chœur accentus, l’autre ensemble musical créé par Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre.

À la semaine prochaine !

— Diane et Jocelyn

Je suis au Festival de Pâques à Aix !

Bonjour les enfants,

Hier nous étions au Grand Théâtre de Provence avec Insula orchestra ! Cette salle se trouve à Aix-en-Provence. Savez-vous dans quelle partie de la France se situe cette ville ? Je vous laisse chercher.

Cette salle ne ressemble pas beaucoup à La Seine Musicale. Je vous propose de comparer deux images : la première est à La Seine Musicale, la deuxième est au Grand Théâtre de Provence.

La plus grande différence entre ces deux salles, c’est que l’Auditorium de La Seine Musicale a une configuration en vignoble (on peut s’asseoir tout autour de la scène), alors qu’au Grand Théâtre de Provence, la salle a une configuration à l’italienne (en forme de fer à cheval, face à la scène). À votre tour, vous pouvez jouer les architectes et dessiner des plans de ces deux salles !

Sur cette photographie, on voit bien que l’Auditorium de La Seine Musicale est en vignoble :

Au Grand Théâtre de Provence, nous avons joué la Grande Messe en ut de Mozart. Vous pouvez en écouter un petit extrait ici :

Nous n’étions pas tout seuls pour jouer cette œuvre. Comme il y a des parties chantées, nous étions sur scène avec le chœur accentus, l’autre ensemble musical créé par Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre.

À la semaine prochaine !

—Aude