Lexique

Ici, découvre le petit lexique des mots pas toujours très simples de la musique classique. Il sera complété au fur et à mesure. N’hésite pas à nous soumettre tes propres définitions  et explications !

Archet : l’archet est la baguette tendue de crin dont se sert le violoniste (par exemple) pour faire vibrer les cordes de son instrument.

Baroque : la musique baroque désigne celle généralement écrite entre le XVIIème et le milieu du XVIIIème, soit de 1600 à 1750. Ce mouvement a concerné également d’autres arts, comme la peinture, l’architecture et la littérature.

Boyau ou corde à/de boyau : corde faite des boyaux de certains animaux pour les instruments de musique à cordes.

Compositeur : personne qui compositeur des morceaux de musique.

Conservatoire (National Supérieur de Musique, ou CNSM) : les conservatoires sont, entre autres, des écoles visant à former leurs élèves à des disciplines souvent artistiques et culturelles, pour leur permettre d’en faire leur métier. Il y a pour tous les arts : musique, danse, théâtre… Certains sont très célèbres, comme à Paris. Il y en a un peu partout en France… dont un à Saint-Cloud !

Coup d’archet : manière de pousser l’archet sur la corde au bon endroit, dans la direction (gauche ou droite), avec la bonne vitesse et la pression demandées.

Ensemble : on appelle « ensemble » les « groupes » de musique classique. Cela peut aller de quelques musiciens à plusieurs dizaines. Un ensemble instrumental est composé uniquement d’instruments ; celui vocal uniquement de chanteur. Quand il réunit les deux, on parle plutôt d’ensemble musical.

Facteur (fém. factrice) : fabricant d’instruments de musique.

Formation : en musique, la « formation » est un synonyme d’ « ensemble » en tant que groupe de musiciens. Regarde sa définition un peu plus bas !

Géométrie (variable) : être à géométrie variable, cela veut dire qu’on peut changer de forme, de volume, de taille. Souvent, on parle d’une partie d’un bateau ou d’un avion, afin de s’adapter aux conditions climatiques par exemple. En musique, il s’agit plutôt de s’adapter à la musique que l’on doit jouer et pour qui elle a été écrite : ainsi, un quatuor ne demande pas autant de musiciens qu’un sextuor ou qu’un trio ! Devineras-tu combien de musiciens demande chacune de ces formes ?

Instrument ancien (ou d’époque) : un instrument ancien, dans le langage musical courant, signifie non pas qu’il est vieux mais qu’il a été fabriqué selon des méthodes anciennes. Certaines pièces de l’instrument sont différentes : leur place ou leur forme n’est pas la même par exemple. C’est une forme de témoignage historique précieux pour étudier la musique ! On l’oppose à l’instrument dit « moderne ».

Musicologue : spécialiste qui étudie la musique.

Musique ancienne : elle désigne toute la musique écrite avant 1700, c’est-à-dire il y a plus de 300 ans.

Partition : elle désigne la page (ou l’ensemble des pages) sur laquelle sont écrites les notes de musique par le compositeur.

Prix : récompense qui distingue les meilleurs élèves et/ou musiciens.

Programme : en musique, le programme  désigne la liste des oeuvres qui sont jouées au cours d’un même concert. Par extension, il désigne aussi le petit feuillet que l’on te donne à l’entrée de la salle, et sur lequel sont inscrites toutes ces pièces, pour permettre au spectateur de savoir ce qu’il va entendre.

Pupitres : en musique, le pupitre peut désigner deux choses. Cela peut être l’accessoire posé sur le sol et qui tient la partition du musicien (souvent il est en métal). Cela peut aussi être tous les musiciens, dans un orchestre, qui jouent d’une même famille d’instruments. Par exemple, le pupitre des violons, ou celui des hautbois.

Trio : ensemble réunissant trois musiciens.

Publicités