Des questions à propos de Beethoven … (1/2)

Bonjour les enfants !

Claire nous a chargé de vous rafraichir un peu la mémoire avec ce questionnaire qu’elle vous avait distribué lors du deuxième atelier qu’elle avait animé dans votre école …

Avez-vous trouvé toutes les réponses à ces 9 questions ?

Si vous hésitez, vous pouvez trouver quelques réponses dans un précédent article sur la Messe en ut que nous avons partagé avec vous sur ce blog : cherchez bien !

 

Questionnaire Beethoven Claire

Roberto et sa contrebasse à l’école, voici ce que nous avons appris et retenu …

Nous avons écouté Roberto jouer un extrait de l’air de la suite n°3 en Ré majeur de Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750).  Au temps de Bach, la contrebasse est un instrument d’accompagnement.

100 ans plus tard, elle accompagne toujours la musique, mais parfois, elle joue aussi la mélodie, en tutti avec l’orchestre. Nous avons entendu cela dans un extrait des Noces de Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. À un moment, tous les instruments jouent à l’unisson.

Au XXème siècle, Camille Saint-Saëns, compose une courte pièce pour la contrebasse « l’éléphant », dans le Carnaval des animaux, accompagné par un piano.

 

 

Côté technique …

Le chevalet sert à tenir les cordes. Pour enlever la poussière qui se dépose dans la caisse de résonance, il faut faire appel à un spécialiste, un luthier, qui enlève doucement la partie du dessus de la contrebasse après l’avoir décollée.

La contrebasse a 4 cordes. La viole de Gambe en a 7. Celles de Roberto sont en boyaux de mouton. Elles ne sont pas de la même couleur.

J’ai appris à faire la différence entre la mélodie et l’accompagnement. On peut chanter la mélodie.

En jouant, Roberto nous a expliqué le tempo, le temps de la musique. Nous avons marqué la pulsation en écoutant Roberto jouer un morceau avec différents tempi. Il nous a expliqué que le tempo, c’est un peu comme les battements du cœur de la musique, il peut aller vite ou lentement. Et en fonction du tempo, on ressent différentes émotions, comme la joie ou la tristesse …

Merci Roberto de nous avoir fait découvrir tout ça !

A bientôt.

Les CE1/CM1 de Mme.Hallé

 

Un compositeur qui souffle sa 250ème bougie : Ludwig van Beethoven

Avez-vous deviné l’identité du compositeur mystère ? Il s’agit de Beethoven !

Il est né en Allemagne de l’Ouest dans une famille de musiciens : son grand-père était instrumentiste et son père chanteur (un ténor). Son père l’obligeait à jouer des heures les mêmes morceaux sur le piano de la maison. Il veut faire de son fils un enfant prodige, comme Mozart avant lui. L’autorité de son père ne l’a pas découragé : il est très appliqué et joue des heures. À seulement 13 ans, il commence à composer des morceaux.

À l’âge de 22 ans, il s’installe définitivement à Vienne, le centre musical de l’Europe à cette époque. Il joue devant un grand compositeur de son temps, Joseph Haydn, et devient son élève. Petit à petit un monde meilleur s’ouvre à lui : il est reçu dans la cour d’un prince, ses œuvres sont bien payées et sa réputation grandit.

Mais en 1790, alors qu’il n’a que 30 ans, les premiers signes de surdité font leur apparition. Il a beaucoup de mal à accepter ce handicap, et sombre dans la dépression. Malgré tout, il va créer dans sa tête des œuvres très impressionnantes. Les chefs-d’œuvre se succèdent !

La nature est une source de consolation pour lui : on en retrouve des éléments dans certains de ses morceaux comme la Symphonie n°6 dite « pastorale ».

Beethoven est mort en mars 1827.

 

Voici une vidéo d’un petit groupe d’entre vous, prise lors de votre participation au projet Beethoven 250. Merci à vous pour votre enthousiasme et votre créativité !

Votre venue à La Seine musicale !

Le 21 janvier dernier, vous êtes venus assister à une répétition à La Seine Musicale. Vous avez vu Claire jouer avec le reste de l’orchestre, Insula orchestra, qui était dirigé par Duncan Ward, un jeune chef d’orchestre anglais. Assis dans la salle tutti, vous étiez bien sages et vous avez pu écouter une oeuvre de Beethoven … Vous souvenez-vous de laquelle il s’agit ? C’était la Messe en ut ! Une messe, c’est une musique religieuse, comme son nom l’indique. Elle a été composée en 1807, pour Nicolas II, prince d’Esterhazy, qui l’avait commandée à Beethoven.

Qu’avez-vous pensé de ce moment ? Avez-vous ressenti des émotions particulières en écoutant cette musique ?

Sauras-tu retrouver Claire parmi les musiciens de l’orchestre ? Reconnais-tu les autres instruments ?

 

Roberto voyage ! (2/2)

La semaine dernière, nous vous parlions de la tournée de Roberto, qui se déplace partout dans le monde pour donner des concerts. Alors, avez-vous trouvé à quel pays correspond chaque ville évoquée ?

Ajman se situe aux Émirats arabes unis ! C’est une ville qui n’est pas très loin de Dubaï, où Roberto a pu voir la fameuse tour Burj Khalifa qui mesure 830 mètres de haut.

Roberto à Dubai

Il en a aussi profité pour se rendre à Abou Dabi, qui est la capitale des Émirats arabes unis. Ci-dessous, vous pouvez voir Roberto devant la Grande Mosquée.

Roberto à Abou Dabi

Il était moins difficile de deviner dans quel pays se trouve Versailles, puisque c’est juste à côté de Paris en France.

Les villes de Zurich, Fribourg, Graz, Stuttgart et Dresde se situent dans des pays limitrophes, c’est-à-dire des pays qui ont des frontières communes : la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne. Roberto a immortalisé ce voyage en se prenant en photo devant l’église Notre-Dame de Dresde, aussi appelée Frauenkirche, en allemand !

Roberto à Dresden

Et enfin, pour terminer la tournée de cette fin d’année, Roberto était à Madrid, capitale de l’Espagne.

On espère que vous avez aimé suivre les aventures de Roberto !

 

Roberto voyage ! (1/2)

Cette année, Roberto se déplace partout dans le monde pour donner des concerts ! Voici la liste des endroits où il est allé en cette fin d’année 2019.

À chaque ville dans laquelle il se rend, correspond un pays : seras-tu les retrouver ?

En octobre et novembre, Roberto était à Ajman, puis à Versailles, pour jouer de la musique baroque italienne avec l’orchestre Les Nouveaux Caractères.

En décembre, Roberto était à Zurich, Fribourg, Graz, Stuttgart et Dresde pour jouer, entre autres, les Quatre Saisons de Vivaldi, avec l’ensemble Capella Gabetta.

Roberto est aussi passé par Madrid, pour préparer un concert qui aura lieu l’année prochaine …

5552002580035-475x500-1

Que de musiciens !

Bonjour les enfants !

 

Tout d’abord je tiens à vous dire que je suis impressionné par le nombre de musiciens dans vos classes. Nos échanges n’en seront que plus riches et je m’en réjouis d’avance !

La flûte enchantée est une très belle musique, qu’en pensez-vous ?

 

Aujourd’hui je voulais vous parler des premiers concerts que l’orchestre Insula orchestra a présentés à La Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt. Durant trois jours, du jeudi soir au samedi soir, Insula orchestra mais aussi ses invités se sont produits sur la scène de l’auditorium. J’ai ainsi pu jouer avec l’orchestre sous la direction de Laurence Equilbey, notamment Le Songe d’une nuit d’Eté de Felix Mendelssohn où la flûte a une partie importante et difficile à jouer.

Chaque série de concerts que nous présentons à La Seine Musicale est consacrée à une thématique que nous appelons « îlot » (Et oui ! La Seine Musicale est une île !). Et pour cette ouverture de saison, place à la musique baroque ! Vous connaissez ?

La période baroque commence en 1600 et se termine en 1750 soit environ 150 ans !!!

Cette musique apparaît avec le compositeur italien Claudio Monteverdi et se termine à la mort de Jean-Sébastien Bach. Durant cette période, les instruments ne servent plus uniquement à accompagner les voix, ils deviennent autonomes. Le style baroque a touché tous les domaines artistiques et pas uniquement la musique de l’époque et se caractérise par le mouvement, la démesure et les oppositions …, tout en restant très encadré.

L’opéra, le concerto, l’oratorio ou encore la sonate sont des formes musicales créées durant cette période musicale.

En plus des nouvelles formes musicales, des familles d’instruments sfont leur apparition. C’est le cas de la famille des cordes avec les violons, altos et violoncelles…

 

Voici quelques noms de grands compositeurs de musique baroque : Purcell, Bach, Vivaldi, Haendel, Pachelbel, Albinoni, Monteverdi, Telemann, Couperin, Lully, Charpentier, Rameau…

 

Et vous les enfants, que voulez-vous me faire découvrir ?

A très vite,

Jocelyn

Présentation de la classe de CM2B de l’école Abdelmalek Sayad

Bonjour,

Nous sommes les élèves de CM2B,

Vous nous semblez être un excellent artiste. Nous sommes pressés de vous rencontrer à l’école Abdelmalek Sayad.

Nous sommes composé de 26 élèves, dont 13 garçons et 13 filles.

Nous voudrions savoir quelle sorte de flûte avez-vous ? Quel âge avez-vous ? De combien d’artistes se compose l’orchestre ? Depuis combien de temps faites vous partis de l’orchestre ? Que faites-vous à part de la flûte ?

Nous sommes impatients de vous poser tout un tas de questions. Vous aimez quoi dans la vie, à part la flûte ? Nous on aime, pour la plupart d’entre nous, l’école.

On aime bien ce projet parce que ça nous enlève du temps de travail et ça nous fait changer de l’univers de l’école.

On aimerait bien vous rencontrer tout de suite. On est très sages en classe, ne vous inquiétez pas!

les élèves de la classe de CM2B de Mme Pouliquen

Un dernier mot des élèves de Bourg-la-Reine !

Les élèves de l’école République de Bourg-la-Reine remercient Aude pour cette belle année passée et vous souhaitent de belles vacances ! Merci à Anne-Marie Lebrun pour cet envoi.

APRÈS LE CONCERT DU QUATUOR À L’ÉCOLE…
MOI, J’AI AIMÉ…

• … l’accompagnement musical de La Sérénade pendant que nous chantions.
• … les « décorations » autour du thème principal.
• … mieux comprendre la musique.
• … l’histoire de La Truite de Schubert.
• … écouter la répartition de la musique entre les instruments.
• … écouter un duo, un trio, un quatuor.
• … voir les musiciens battre la mesure avec leur pied au sol.
• … savoir pourquoi Aude bouge avec son violon quand elle joue : la musique passe par le corps.
• … voir de près les instruments.
• … que chaque musicien prenne la parole et nous fasse jouer.
• … l’accompagnement mélodique de La Truite.
• … les trois manières d’accompagner La Sérénade.
• … frapper du doigt la paume de ma main pour suivre la musique.
• … chanter pendant qu’ils jouaient.
• … TOUT !

À bientôt et bonnes vacances !

Les élèves de l’école République