Bonne année !

Bonjour les enfants !

On espère que tu as passé de belles fêtes et de bonnes vacances ! As-tu reçu ma carte ?

On te souhaite, avec nos amis d’Insula orchestra, une très belle année 2017 !

Pour la commencer, un peu de musique bien sûr ! Voici un clip autour de l’Alleluia de Dietrich Buxtehude. Ce morceau est extrait d’une cantate, c’est-à-dire une pièce musicale en plusieurs parties avec orchestre et voix. En fait, la cantate est comme un opéra, mais sans la mise en scène ou l’histoire. Cet Alleluia, qui termine la cantate, est parfait pour les soirées d’hiver, et souvent associé à Noël.

Très connu, il a inspiré beaucoup de compositeurs. Jean-Sébastien Bach, un célèbre compositeur, a traversé l’Allemagne à son époque, de Leipzig à  Lübeck où Buxtehude vivait, pour pouvoir l’écouter ! Un sacré voyage, tu ne trouves pas ?

Sauras-tu deviner où a été tournée notre vidéo ? Réponse la semaine prochaine ! 😉

— Aude, Jocelyn, Yannick et Diane

Connais-tu la symphonie ?

Bonjour les enfants,

La semaine dernière, je t’ai parlé d’un compositeur très célèbre : Franz Schubert. Il a écrit beaucoup de chansons, mais aussi des symphonies.

Une symphonie est divisée en plusieurs parties, on les appelle des mouvements. Ce sont comme les différents chapitres d’une même histoire. En général, il y en quatre.

Schubert a composé dix symphonies. Pour les reconnaître, on leur donne un numéro mais aussi un adjectif. Par exemple, la Symphonie inachevée est la numéro 8. Aujourd’hui, je te propose d’écouter un extrait de la Symphonie n°4. Schubert l’avait surnommé lui-même « Symphonie tragique ». Regarde la définition de ce mot !

En écoutant l’extrait du 4° mouvement, l’Allegro, qui veut dire rapide, tu comprendras sans doute mieux ce que tu voulais provoquer le compositeur comme émotion. Et toi, qu’as-tu ressenti ?

A bientôt !

— Diane

Schubert, Symphonie n°4 « Tragique » (extrait, Allegro)

Schubert, Symphonie n°4 « Tragique » en intégralité

Dossier pour l’enseignant à télécharger ici

Schubert en chansons

Bonjour les enfants !

La semaine dernière, nous avons joué des lieder de Schubert avec Insula orchestra. Lieder, c’est un mot allemand qui veut dire « Chansons ». Nous avons été à Metz et Echirolles, après avoir répété au Conservatoire de Paris.

franz_schubert_by_wilhelm_august_rieder_1875Franz Schubert a vécu il y a 200 ans, un peu après Mozart. Lui aussi était Autrichien. Alors qu’il était jeune, il aimait passer des soirées avec ses amis, eux aussi artistes. Ils s’installaient autour d’un piano et ils écrivaient des poèmes, des chansons et parlaient de choses très sérieuses comme la politique !

Le jeune Franz a donc écrit beaucoup de chansons, plus de 600 ! Certaines autour de personnages rigolos, comme… une truite (Die Forelle, en Allemand) ! Ces chansons étaient à l’époque jouées par un chanteur et un piano.

Plus tard, des compositeurs très connus comme Strauss ou Berlioz, qui aimaient beaucoup la musique de Schubert, ont arrangées ces chansons pour orchestre. Cela veut dire que le chanteur n’est plus accompagné par un piano, mais par tout un orchestre. Grandiose ! Et puis, parfois, on les joue avec seulement des instruments.

Voici une chanson très connue de Schubert : Ständchen. Cela veut dire Sérénade en Allemand. Peut-être auras-tu envie de danser tout doucement ? Ici, il n’y a pas de chanteur, c’est notre ami François, à la clarinette, qui joue la mélodie. Cherche des exemples de chansons de Schubert avec différents chanteurs ou instruments et envoie nous tes préférées !

— Aude, Jocelyn, Yannick et Diane

Bonjour, Diane !

YO9A9460 - copie

Je joue de l’alto, un instrument de la famille des cordes. Il est un peu plus grand que le violon, mais beaucoup plus petit que le violoncelle !

Je joue avec d’autres musiciens : parfois, il y en a peu, et parfois, comme avec Insula orchestra… beaucoup ! Jusqu’à 80 !

Ma musique préférée ? Elle a été écrite il y a plus de 300 ans ! C’est très ancien, et pourtant, on la joue toujours aujourd’hui et elle est très populaire. Nous en écouterons ensemble…

Je vis en Normandie. C’est une belle région proche de la mer. Je vais souvent rencontrer des enfants, notamment dans des écoles où l’on enseigne la musique, pour leur parler de mon travail.

Nous allons nous écrire toute l’année. J’ai hâte de vous rencontrer, les enfants !

— Diane.

© Photo de couverture : D.R.