Un message de la part des CP5 !

Il n’est jamais trop tard pour souhaiter une bonne année !

Ce matin, nous avons reçu pour Jocelyn une jolie carte en pop-up des CP5 de l’école Voltaire. Nous les transmettons sans faute à Jocelyn, actuellement en répétitions à Lille !

Nous les remercions vivement ainsi que Mai Anh Paradian, leur professeur, pour ces petites pensées !

photo 3 photo 2

© Photo de couverture : Ecole Voltaire

Direction Salzbourg

Je t’en ai parlé la semaine dernière… J’ai passé quelques semaines en compagnie de Mozart, ou du moins de sa musique. J’étais à l’Abbaye de Saintes avec Laurence Equilbey, le jeune choeur de Paris et le jeune orchestre de l’Abbaye aux Dames pour un programme autour de la Messe du Couronnement de Mozart et la Symphonie n°4 dite « Tragique » de Schubert.

Nous avons donné un concert au très beau Théâtre du Châtelet, à Paris ! Un théâtre à l’italienne, y as-tu déjà été ?

Une semaine plus tard, Laurence Equilbey dirigeait Insula orchestra et accentus. Nous avons rejoué les mêmes œuvres. Nous sommes tous allés à Salzbourg, au Mozarteum, une université dans la ville natale de Mozart, pour jouer ce concert. C’est en Autriche ! Nous avons pris l’avion…

Laurence Equilbey a réalisé une petite vidéo en guise de souvenir, elle nous raconte son voyage. Je te laisse la découvrir !

— Aude

Photo de couverture : Marie Guilloux

La fin de l’enregistrement

L’aventure de Lorenzo autour de l’enregistrement du Requiem de Mozart se termine ! Après quelques jours passés avec Laurence Equilbey et Insula orchestra, il en sait maintenant beaucoup plus sur le compositeur autrichien et sa dernière œuvre !

Il a même quelques secrets à te dévoiler dans ce dernier épisode… Découvre la vidéo ci-dessous !

Je jouais quelques unes de ses œuvres la semaine dernière, le 04 février, à l’Opéra de Lille. Nous étions quatre musiciens autour de ses Quatuors avec flûte. Il y avait un violon, un alto, un violoncelle… et moi ! Les as-tu déjà écoutés ?

— Jocelyn

Photo de couverture : Brigitte Production

Concert au Conservatoire de Colombes

Le mois de janvier aura été très « Mozart » ! Beaucoup de répétitions et de concerts autour de ses œuvres  ! J’ai complété la carte avec tous mes récents voyages. J’ai été joué en Autriche la semaine dernière, sur les traces de ce compositeur… J’étais dans sa ville natale, la connais-tu ?

Tout cela, je t’en parlerai la semaine prochaine…

Vendredi soir, à 20h30, je serai en concert de quatuor (avec quatre musiciens) au Conservatoire de Colombes. Nous rejouons le programme donné en décembre à la Bibliothèque Marmottan, à Boulogne-Billancourt. C’est un concert gratuit !

D’ailleurs, nous avons une petite vidéo autour de ce concert. Vendredi soir, ce sera un concert « normal » mais cela te permettra d’en écouter quelques extraits ! Découvre la ci-dessous !

— Aude

Photo de couverture : Service communication — Ville de Colombes

Un message de la part des CP1 !

Des nouvelles des CP de l’école Voltaire !

Cette fois, c’est la classe de CP1 qui a tenu à fêter la nouvelle année à Jocelyn et Laurence Equilbey, chef d’orchestre d’Insula orchestra. Leurs très jolies cartes inspirées par l’écoute des Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi (1678-1741) sont arrivées au bureau et ont été transmises à leur destinataire.

Nous les remercions vivement ainsi que Florence Nahon, leur professeur, pour ces petites pensées !

IMG_0108 IMG_0107 IMG_0106 IMG_0105

© Photo de couverture : Ecole Voltaire

 

La légende du Requiem

Mozart est mort très jeune, à 35 ans, car il était malade et très fatigué. Il n’a pas pu terminer l’écriture de la partition du Requiem. C’est un de ses élèves qui l’a donc fini en suivant ses instructions.

Le Requiem est une messe qu’on jouait lors des cérémonies pour rendre hommage aux morts. Beaucoup de légendes sont apparues autour de cette œuvre, et qui montrent qu’elle reste très connue aujourd’hui. C’est le travail du musicologue de mener l’enquête pour comprendre ce qui s’est vraiment passé. Ça n’est pas toujours facile : les faits ont eu lieu il y a 250 ans ! Heureusement, il y a les manuscrits, les lettres et beaucoup d’autres e livres qui peuvent nous aider.

C’est en comprenant comment et pourquoi une œuvre a été écrite qu’on arrive à mieux connaître l’intention du compositeur, donc à mieux l’interpréter !

— Jocelyn

 

 

Photo de couverture :  © Brigitte Production

Un message de la part des CP4 !

Avant les vacances, Jocelyn avait envoyé une petite carte à chacun des élèves de CP de l’école Voltaire en souvenir de sa visite les 25 et 26 novembre 2014.

Les CP4 ont tenu à lui adresser un petit mot pour la nouvelle année. Merci à eux et à Maléka Moussadjee, leur professeur ! Jocelyn s’est dit très touché par ce message.

P1000124

© Photo de couverture : Ecole Voltaire

 

La jeunesse de Mozart en Autriche

Mozart est né dans une famille de musiciens, en Autriche. Son père, qui était aussi violoniste, a été son professeur. Il lui a appris à jouer, à composer et lui a fait rencontrer de célèbres musiciens dans toute l’Europe lors de nombreux voyages. Mozart avait alors entre 7 et 10 ans.

On a retrouvé une partition sur laquelle figure un petit mot de son père : avant d’avoir 5 ans, Mozart avait ainsi appris un menuet pour clavecin (une sorte de piano) en 30 minutes ! C’est ce qu’on appelle un musicien prodige. Outre les instruments à clavier (clavecin, orgue et pianoforte), Mozart a aussi appris seul à jouer du violon et de l’alto, son « grand frère » dans les instruments à cordes.

Et toi, joues-tu d’un instrument ? Comment as-tu appris ?

— Aude

 

Photo de couverture : Pietro Antonio Lorenzoni (attribué à), Mozart enfant (1763), huile sur toile, Mozarteum, Salzbourg (Autriche).

Les élèves commentent

Les élèves de l’école République ont écouté pendant la période de l’Avent des extraits du disque Nuit sacrée, enregistré par Laurence Equilbey, chef d’orchestre et qui dirige Insula orchestra. Noëlle Lesire, Myriam d’Enfurth et Isabelle Hue, leurs professeurs, nous livrent quelques mots des élèves !

J’ai adoré « la Marche des Rois ». J’ai trouvé la voix de soprano trop aigüe.

J’ai bien aimé « Jingle bells » avec la vidéo.

A l’écoute de certains airs, j’avais l’impression de voler quand je fermais les yeux.

Je n’ai pas aimé la voix trop aigüe. J’ai bien aimé la voix du chanteur d’opéra accompagnée de l’orgue.

J’ai bien aimé quand les chœurs chantaient avec la voix d’opéra. Les voix étaient magnifiques. La dernière chanson « Jingle bells » était amusante.

Les airs que j’ai entendus étaient très jolis. Ils m’ont rappelé de beaux souvenirs. Les chœurs accompagnaient très bien le soliste. Cette musique sacrée me fait penser à des concerts que j’ai déjà entendus et vus.

J’ai adoré ces airs car les chanteurs d’opéra chantaient quelquefois aigu, quelquefois grave.
Les chœurs derrière faisaient très beaux.

C’était très beau : certaines musiques me donnaient envie de dormir, d’autres envie de danser. Les voix étaient très belles. J’ai reconnu le picolo et la harpe. Les chanteurs d’opéra et les chœurs faisaient un très bel ensemble.

Merci à Insula Orchestra d’avoir mis en ligne ces magnifiques airs de musique sacrée qui ont permis de beaux moments d’écoute en classe.

Photo de couverture :  © Jana Jocif