Qui es-tu, Diane ?

YO9A9460 - copie

Je joue de l’alto, un instrument de la famille des cordes. Il est un peu plus grand que le violon, mais beaucoup plus petit que le violoncelle !

Je joue avec d’autres musiciens : parfois, il y en a peu, et parfois, comme avec Insula orchestra… beaucoup ! Jusqu’à 80 !

Ma musique préférée ? Elle a été écrite il y a plus de 300 ans ! C’est très ancien, et pourtant, on la joue toujours aujourd’hui et elle est très populaire. Nous en écouterons ensemble…

Je vis en Normandie. C’est une belle région proche de la mer. Je vais souvent rencontrer des enfants, notamment dans des écoles où l’on enseigne la musique, pour leur parler de mon travail.

Nous allons nous écrire toute l’année. J’ai hâte de vous rencontrer, les enfants !

— Diane.

© Photo de couverture : D.R.

Publicités

Qui es-tu, Aude ?

Capture d’écran 2015-01-13 à 10.33.52

Je joue du violon, un instrument de la famille des cordes. J’ai appris la musique à Lyon, dans une école spéciale pour la musique : le conservatoire. Grâce à mes études, j’ai pu jouer en Norvège et au Canada !

Mon violon est un peu différent de celui que tu connais habituellement. Le mien est dit d’époque : il n’a pas été fabriqué de la même manière et le son est différent. C’est celui qu’entendait Mozart… il y a plus de 200 ans !

Être musicien, c’est jouer avec plein de personnes différentes. Par exemple, en orchestre avec Insula orchestra, nous sommes nombreux : presque 40 instrumentistes ! Et parfois, il y a 40 chanteurs sur scène avec nous… Cela fait beaucoup de monde pour jouer en même temps, et c’est donc beaucoup de travail.

Mais j’aime aussi jouer avec des petits groupes : c’est ce qu’on appelle la musique de chambre, écrite pour 3 ou 4 musiciens. Je vais donc te faire découvrir cette musique toute l’année !

Ah, une dernière chose : entre les répétitions et les concerts, je suis aussi professeur de violon. Je travaille au Conservatoire de Bourg-la-Reine et de Sceaux !

J’ai retrouvé cette photo. J’avais 6 ou 7 ans et  je venais tout juste de commencer à jouer du violon !

Et vous, les enfants, pouvez-vous me parler de votre classe ?

— Aude

Capture d’écran 2014-10-09 à 11.34.06

© Haut : Clément Tomé pour Insula orchestra ; Bas : collection personnelle de l’artiste.

Qui es-tu, Jocelyn ?

© Brigitte Production
© Brigitte Production

Je joue de la flûte, un instrument de la famille des vents. Je l’ai découvert quand j’avais 12 ans,  et j’ai beaucoup travaillé pour en faire mon métier ! J’ai étudié dans une école spéciale pour la musique, à Paris : le conservatoire.

Ma flûte n’est pas tout à fait la même que celle qu’on voit d’habitude : c’est un instrument d’époque ! Cela veut dire qu’elle est fabriquée comme à l’époque de Mozart. Son allure et le son sont différents. Pour connaître tous les secrets de ces instruments, j’ai voyagé pendant mes études, à Bruxelles par exemple.

Ma musique préférée, c’est la musique baroque. Elle a été écrite il y a plus de 300 ans ! Certains compositeurs sont encore très célèbres aujourd’hui : Jean-Sébastien Bach ou Georg-Philipp Telemann. Sais-tu dans quel pays ils ont vécu ?

Je joue avec de grands orchestres qui rassemblent souvent près de 40 instrumentistes. Nous voyageons beaucoup ! Je joue même certains solos, des parties difficiles écrites pour un seul instrument. Cela demande beaucoup de travail.

Avec Insula orchestra, je joue la musique de Beethoven et Mozart. Je l’aime beaucoup, et c’est pourquoi nous allons la découvrir ensemble cette année. Je suis très heureux de vous écrire !

Et vous, les enfants, parlez-moi de votre école !

Au fait, j’ai retrouvé cette photo où l’on me voit jouer de la flûte. J’avais 12 ans à l’époque !

Avec aimable autorisation de l'artiste.

© Bas : collection personnelle de l’artiste.

Qui es-tu, Yannick ?

J’ai grandi en Normandie, où j’ai appris la musique dans une école qu’on appelle un conservatoire, d’abord à Rouen, puis à Paris.

Je joue du cor, c’est un instrument à vent. Mais le mien ne ressemble pas tout à fait à celui que tu connais : je joue un instrument d’époque. Cela veut dire qu’il a été fabriqué comme à l’époque de Mozart… qui a vécu il y a plus de 200 ans ! Son son n’est pas le même et d’ailleurs, si tu compares avec un cor d’aujourd’hui, tu verras quelques différences !

Je joue avec de grands orchestres qui rassemblent souvent près de 40 instrumentistes. Nous voyageons beaucoup ! Je joue même certains solos, des parties difficiles écrites pour un seul instrument. Cela demande beaucoup de travail.

Entre les répétitions et les concerts, je suis aussi professeur de cor au Conservatoire, à Rouen. Connais-tu cette ville ? Elle se trouve en Normandie.

Et vous, les enfants, pouvez-vous m’en dire un peu plus sur votre classe ?

— Yannick.

.

L’école Jules Verne A répond à Jocelyn !

La rentrée est passée et tout le monde prend ses marques dans cette nouvelle aventure musicale ! Les élèves de l’école Jules Verne A à Villeneuve-la-Garenne répondent à Jocelyn. Merci à leurs enseignantes pour ce message.

Bonjour Jocelyn,

Nous sommes les élèves de CP B et de CM1 C de l’école Jules Verne A à Villeneuve-la-Garenne. Nous avons hâte de te rencontrer ! Certains d’entre nous jouent d’un instrument de musique comme la batterie, le tamtam, le piano ou l’harmonica.

Nous, les CM1 C, nous avons commencé à apprendre une chanson, « Wolfgang et moi » de Marie-Paule Belle, et nous allons l’apprendre aux CP.

Nous les CP B, nous avons découvert les trois catégories d’instruments de musique d’un orchestre symphonique : les instruments à cordes, les instruments à vent et les percussions.

C’est un plaisir de te connaître ! À bientôt !

Les CP B et les CM1 C

 

 

L’école Les Sablons répond à Aude !

La rentrée est passée et tout le monde prend ses marques dans cette nouvelle aventure musicale ! Les élèves de l’école Les Sablons à Châtillon répondent à Aude. Merci à leurs enseignantes pour ces deux messages.

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce message, c’était très gentil ! Nous avons aimé la musique, la danse, les saltos, le beau bâtiment sur l’île, les lumières de la salle et la tenue des musiciens.

Nous avons hâte de te rencontrer.

Les élèves de l’école des Sablons

***

Bonjour Aude,

Merci pour la vidéo et le message.

Nous espérons que nous allons bien travailler ensemble toute l’année et que nous allons te rencontrer bientôt. On a hâte de commencer l’aventure avec toi.

Nous avons plein de questions à te poser. La première: à quel âge as-tu commencé le violon?

Les élèves de l’école des Sablons

 

C’est la rentrée avec Insula orchestra !

Bonjour les enfants !

C’est la rentrée ! Toute l’année, nous allons vivre ensemble une aventure au rythme des concerts, des voyages… et des histoires que nous racontent Mozart, Beethoven et tous les autres depuis 250 ans !Tu veux un avant-goût de ce qui t’attend ? Rien de plus simple : voici à quoi ressemble la vie d’un musicien au sein d’Insula orchestra pendant un an !

Bonne rentrée, et à bientôt pour faire connaissance !

— Aude, Jocelyn et Yannick

Connais-tu Nannerl, la sœur de Mozart ?

Bonjour les enfants !

Cette semaine, je veux continuer de te parler de l’enfance de Mozart. Il voyageait beaucoup pour montrer ses talents avec sa grande sœur et son père. Nous avons lu cette histoire illustrée ici et avons eu envie de la raconter en français bien sûr, pour toi !

J’espére qu’elle te plaira. Elle est un peu longue et difficile, n’hésite pas à la lire avec un adulte. À très bientôt !

— Yannick

Les jeunes années de Mozart

On a tous entendu parler de l’histoire de Mozart : son talent incroyable, ses intenses rivalités musicales, son style de vie pas très sain, et bien sûr, sa mort très jeune, à seulement 35 ans. Mais que sais-tu des jeunes années de Mozart ? Il est temps de plonger dans la vie et l’époque du plus célèbre enfant prodige de Salzbourg !

Il y a longtemps, dans un pays très lointain (sauf si tu vis en Autriche !)…

Une petite fille joue du clavecin, pendant que son petit frère la regarde avec admiration. On dit souvent que le clavecin est l’ancêtre du piano, même si ça n’est pas tout à fait vrai. Et il a un son vraiment très différent !

Le nom de cette fille est Maria Anna, mais la plupart des gens l’appellent Nannerl. Son frère est Wolfgang – Wolfgang Amadeus Mozart, pour être exact !

À neuf ans, Nannerl est une véritable prodige – c’est un peu une célébrité à Salzburg, où son père, Leopold, est directeur musical adjoint et un professeur respecté. Le jeune Wolfgang, qui a quatre ans et demi de moins qu’elle, aime aussi beaucoup la musique.

Avec son père comme professeur, Wolfgang apprend vite. Bientôt, les enfants Mozart épatent le public et jouent tous les deux en concert. Quelle virtuosité ! On aime venir les écouter et ces concerts rapportent beaucoup d’argent. Leopold, leur père, commence à écrire ses propres compositions pour passer plus de temps avec ses enfants.

Les enfants Mozart ont un emploi du temps très chargé. Ils donnent parfois plusieurs concerts dans une même journée ! Mais la récompense en vaut la peine: à dix et six ans, Nannerl et Wolfgang jouent à la Cour Royale de l’impératrice Marie-Thérèse, à Vienne ! Un grand honneur !

Grâce à leur talent, les enfants impressionnent les membres de la Cour, ils relèvent tous les défis et jeux préparés par leurs hôtes royaux. L’un d’eux consistait à jouer avec le clavier… caché, sans voir les touches !

L’impératrice est enchantée ! C’est une grande fierté d’être applaudi par elle ! Les Mozart deviennent très célèbres.

Leopold décide qu’il est temps d’emmener ses enfants sur les routes. Alors que Nannerl et Wolfgang ont onze et sept ans, il obtient un congé de son employeur, le Prince de l’Archevêché de Salzbourg. Toute la famille part en tournée ! Qui sait, peut-être ces enfants talentueux feront-ils leur fortune ?

Les Mozart embarquent pour un grand tour d’Europe, jouant à guichets fermés en Allemagne, en Belgique, en France, en Suisse et aux Pays-Bas. Ils voyagent sans arrêt pendant trois ans. Nannerl joue les morceaux les plus difficiles du répertoire pour clavier, tandis que Wolfgang amuse le public avec des concertos pour violon, en improvisant à la demande ou en jouant du clavecin les yeux bandés.

Malgré cet emploi du temps épuisant, les maladies attrapées et quelques problèmes d’argent dans sa famille, le jeune Mozart est au paradis. Il découvre la musique des plus grands compositeurs de l’histoire !

Bientôt, jouer les œuvres des autres ne suffit plus, et Wolfgang commence à composer. Il écrit une série d’œuvres pour sa sœur Nannerl. Leopold fait éditer une partie de ces œuvres de jeunesse alors que la famille est toujours en tournée.

En avril 1764, les Mozart arrivent à Londres. Wolfgang rencontre Jean-Chrétien Bach, le plus jeune fils de Jean-Sébastien Bach, un autre très grand compositeur, et dont les symphonies sont très populaires. Au cours de leur séjour, Leopold développe une maladie grave, qui oblige les enfants à interrompre leur tournée.

Wolfgang en profite pour composer davantage et écrit sa première œuvre orchestrale. Mozart n’a que neuf ans quand sa Symphonie n°1 est joué pour la première fois par un orchestre au complet !

Nannerl et Wolfgang vont grandir et vivre deux destins très différents. À l’époque, quand on est une fille et qu’on a dix-huit ans, il est mieux vu de se marier que de devenir une artiste… La carrière de Nannerl s’arrête donc rapidement. Wolfgang, à l’inverse, et malgré son côté rebelle, continue à voyager avec son père.

Avec la réussite qu’on lui connaît, il influencera des générations de musiciens et de mélomanes pour les années à venir !

© Sinfini Music (version en anglais à consulter ici)
Design and mise en page : Joe Sparrow
Animation: Joe Sparrow, Blanca Martinez, Joe Sparkes

Connais-tu l’oratorio ?

Bonjour les enfants,

Je reviens de Lille, où je jouais avec mes amis musiciens un opéra d’un compositeur ayant vécu il y a plus de 300 ans : Georg Friedrich Haendel.

Ce compositeur est né en Allemagne. Après avoir vécu 3 ans en Italie, il décide de déménager en Angleterre. Il finira même par obtenir la nationalité britannique. Avec ses nombreux voyages, le compositeur fait jouer sa musique partout en Europe mais il va également découvrir ce qu’on y joue sur place et de rencontrer beaucoup d’artistes !

L’oeuvre que nous avons joué s’appelle Il Trionfo del Tempo e del Disinganno. C’est de l’italien ! Cela veut dire : « Le Triomphe du Temps et de la Désillusion ». Intriguant, n’est-ce pas ?

C’est ce qu’on appelle un oratorio. Comme un opéra, il nous raconte une histoire où les chanteurs jouent un personnage. Simplement, dans les oratorios, il n’y a pas de mise en scène ou de décor. Et les histoires sont souvent religieuses.

Écoute cet extrait d’un oratorio composé par un autre musicien allemand, Jean-Sébastien Bach. C’est une musique très joyeuse ! Le texte est en Allemand et nous raconte l’histoire de Noël. Dans la vidéo, c’est Laurence Equilbey qui dirige, mais ce n’est pas Insula orchestra qui joue… Hé oui, on ne s’était pas encore rencontrés à l’époque !

Bonnes vacances, les enfants, et à très vite !

— Diane

Et si tu veux l’écouter en intégralité (il y a 6 chapitres dans cette histoire, tu peux les écouter séparément !), tu peux voir Laurence Equilbey, notre chef d’orchestre diriger l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach ci-dessous !