Les CP/CE1 visitent La Seine Musicale !

Un mois après avoir rencontré Aude en classe en décembre, les élèves de CP/CE1 de l’école Les Sablons à Châtillon sont venus à La Seine Musicale pour se faufiler dans une répétition de l’orchestre : voici leurs impressions. Merci à Béatrice Allard, leur enseignante, pour ce message !

Une super journée à La Seine Musicale, ce vendredi 12 janvier 2018 !

Nous sommes partis en car municipal. Le trajet nous a paru assez court, mais nous avions hâte d’arriver pour découvrir La Seine Musicale, qui est installée sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt. Nous avons donc traversé un pont pour y accéder. Le bâtiment ressemble à un bateau avec une voile faite de panneaux solaires.

Tout d’abord, Thomas, le responsable de l’Action Culturelle, nous a montré des diapositives du site. Avant, l’île était une grande usine de fabrication de voitures Renault, de 1929 à 1992. Il y avait 30.000 personnes qui y travaillaient et qui rentraient dans l’usine par le pont bleu.

Puis il nous a fait visiter La Seine Musicale, qui a ouvert en avril 2017. Cela fait moins d’un an ! Le bâtiment a été conçu par un architecte japonais Shigeru Ban. C’était magnifique ! Nous avons profité de la belle vue sur la Seine dans la boule de l’Auditorium.

Puis nous avons visité l’Auditorium. La salle est très grande avec des fauteuils rouges, très chics. Le plafond est fait de 10.000 alvéoles en carton. C’est le principe du nid d’abeille pour favoriser une bonne acoustique. Quelque soit l’endroit où l’on se trouve dans la salle, on entend le son de la même manière.

Il y a des pupitres sur scène mais aussi en haut parce que parfois les artistes jouent et chantent partout dans la salle pour les spectacles. Quand Thomas nous a présenté la salle, il y avait un bruit énervant parce que quelqu’un accordait l’orgue sur la scène.

Dans les couloirs de La Seine Musicale, il y avait des vitres pour voir les gens répéter et une grande allée centrale, qui symbolise l’ancienne chaine de montage des voitures Renault.

Le midi, nous avons pique-niqué dans une salle. Après ce bon repas, nous sommes allés faire un tour sur le parvis et voir l’écran géant sur la façade.

Puis est venu le moment tant attendu de la répétition de l’œuvre de Saverio Mercadante: Sinfonia su motivi dello Stabat del celebre Rossini. Aude est venue nous dire bonjour. Puis les musiciens ont accordé leurs instruments.

Et le chef d’orchestre Leonardo Garcia Alarcon a fait son entrée. Nous avons ainsi vu Aude répéter avec les autres musiciens. Dans l’orchestre, il y avait des violons, des altos, des violoncelles, des contrebasses, des flûtes traversières, des hautbois, des clarinettes, des bassons, des cors, des trompettes, des trombones, un ophicléide (ancêtre du tuba) et une paire de timbales.

Le chef d’orchestre argentin était gentil, souriant et très drôle. Il nous a montré et fait écouter chaque instrument.  Il nous a entrainés à être spectateur ; il s’est caché et quand il est arrivé, nous avons tous applaudi. Il nous a expliqué que les instruments étaient toujours au même endroit parce que le chef d’orchestre sait toujours se repérer. D’autre part, il ne fait pas la même chose avec ses mains ; avec la main droite, il compte les temps et avec la main gauche, il dit s’il faut jouer doucement ou fort. Sa baguette est blanche pour mieux être vue.

Pour résumer, une visite exceptionnelle et unique que l’on est pas prêt d’oublier !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s