Une répétition, deux répétitions, trois répétitions…

Bonjour les enfants !

Aujourd’hui nous allons vous parler de répétitions. Avant la première représentation d’un opéra, il y a beaucoup d’étapes. Vous le savez si vous avez déjà participé à un spectacle à l’école. Les répétitions sont un moment important, car sur scène, avec tous les chanteurs et les musiciens, il y a beaucoup de monde !

Avant de venir à la première répétition, nous, les musiciens, devons déjà connaître notre partition. Ça demande beaucoup de travail, mais c’est nécessaire. C’est un peu comme au théâtre. Si les acteurs ne connaissent pas leur texte en avance, comment peuvent-ils répéter une scène ensemble ?

Les premières répétitions pour un opéra se font séparément. D’un côté il y a l’orchestre, et de l’autre il y a les chanteurs. Les chanteurs apprennent leur rôle avec un piano ou un clavecin pour les accompagner. À ce moment, ils apprennent aussi la mise en scène, comment se déplacer, quelles émotions ils doivent transmettre avec leurs gestes.

Ensuite il faut réunir tout le monde pour répéter encore. La première fois que l’orchestre répète avec les chanteurs solistes, on le fait sans mise en scène. On appelle ça une « italienne ». Le but est de bien coordonner le chant avec les instruments.

Puis on ajoute l’élément qui manque encore : la mise en scène. Un telle répétition s’appelle « scène et orchestre ». L’opéra est joué scène par scène par l’orchestre et les chanteurs pour vérifier que la mise en scène correspond bien à la musique.

Ce n’est que lors de la toute dernière répétition, la répétition générale, que l’on révise le spectacle en entier. On le fait dans les mêmes conditions qu’un vrai spectacle. La répétition se fait sur scène avec tous les décors, les chanteurs sont en costume, maquillés, et on joue l’opéra du début à la fin, sans aucune pause !

C’est un grand travail de préparation !

On vous laisse regarder l’épisode 5 de la web-série. Dans cet épisode-ci, Giuna et Cecilio, les deux amoureux, sont emprisonnés par Lucio Silla, le dictateur. À votre avis, comment l’opéra peut-il se terminer ? On reparle de l’histoire de Lucio Silla la semaine prochaine !

À bientôt,

— Jocelyn et Yannick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s