Le Ballet des Furies

Bonjour les enfants !

Cette semaine, on continue notre voyage aux Enfers avec Orphée ! As-tu vu le troisième épisode de notre web-série autour de l’opéra de Gluck ?

Si tu te souviens bien, Orphée va aux Enfers pour retrouver sa femme Eurydice. Mais l’entrée est bien gardée par les Furies. La musique que tu entends au début de l’épisode est très rapide : c’est comme si les instruments à cordes tourbillonnaient. Imagine les Furies qui encerclent  et tournent autour du héros !

Cet extrait s’appelle Le Ballet des Furies. Un ballet, c’est une danse ! Ne trouves-tu pas la musique sombre et inquiétante. Sais-tu que dans un opéra, on peut aussi trouver des passages dansés que l’on appelle ballets ? C’est le cas ici !

Les Furies ne veulent pas laisser rentrer Orphée, mais notre héros est têtu et rusé ! Il va réussir à convaincre ses adversaires à l’aide de sa lyre, un petit instrument à cordes pincées : sa musique est tellement belle qu’elles acceptent de le laisser passer. 

Et toi, quel type de danse imagines-tu sur cette musique ?

— Yannick 

Photo de couverture : William-Adolphe Bouguereau, Oreste poursuivi par les Furies, 1862, huile sur toile, 227 x 278 cm, Chrysler Museum of Art, Norfolk, Virginia (Etats-Unis).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s