Aude à l’école République

Aude a rendu visite une nouvelle fois aux enfants en CE2 de l’école République pour clore cette année avec eux ! La classe d’Isabelle Hue avait encore quelque questions, ils nous racontent !

Nous avons assisté à une répétition de la Symphonie concertante pour violon, alto et orchestre de Mozart en présence des solistes ! Ces derniers et Laurence Equilbey, chef d’orchestre nous ont fait forte impression ! La répétition était extraordinaire et nous avons ressenti beaucoup d’émotions…  A l’école, nous avons à nouveau rencontré Aude pour lui poser des questions sur la Symphonie Concertante de Mozart et sur son métier.

Pourquoi ce titre, Symphonie Concertante ?
Une symphonie, c’est une musique écrite pour tout un orchestre. Concertante car il y a deux instruments en soliste à certains moments. Et dans ces moments, l’orchestre est là pour accompagner les artistes tout en douceur, pour les porter, les mettre en valeur.

Pourquoi y a t-il un mouvement rapide et un lent ?
C’est une envie de différence correspondant à notre vie avec des moments rapides et des moments calmes (enchaînements du quotidien).

Comment était le dernier mouvement ? On aurait bien aimé l’entendre…
C’était à nouveau un mouvement rapide, joyeux, vivant.

Quel mouvement préfères-tu ?
Je n’ai pas de préférence : j’aime jouer le mouvement rapide en sachant qu’il y aura ensuite le mouvement lent ; j’aime être dans l’attente…

Est-ce que Mozart a écrit seul ou avec un orchestre ?
Mozart écrit dans sa tête en se servant d’un clavier. Mais il connaissait les couleurs de l’orchestre ; il était capable d’imaginer ce que cela allait donner quand son œuvre serait jouée.

Est-ce que Mozart nous raconte une histoire dans cette œuvre ?
Pas vraiment… la musique t’invite à créer ta propre histoire… En fonction de ta vie, de ton état émotionnel au moment où tu l’écoutes… C’est ce que j’aime dans la musique ! Mozart écrivait aussi en fonction de son vécu, de ses émotions.

Pourquoi la soliste [Veronika Eberle, ndlr] que nous avons vue n’était pas là le jour du spectacle ?
Elle est tombée malade et a dû être remplacée.

Est-ce que c’est difficile de jouer la Concertante ?
Un peu mais pas beaucoup par rapport à d’autres œuvres.

Est-ce que l’on doit apprendre tout par cœur ?
Oui, c’est mieux ! Mais on a tout de même notre partition !

Comment êtes-vous avant le spectacle ?
Je révise mon morceau pour bien m’entendre seule (car dans l’orchestre c’est plus difficile), je mange un peu car je n’aime pas jouer le ventre vide ! Et je fais une petite sieste si j’ai le temps…

Est-ce que vous avez mis beaucoup de temps pour que cela soit parfait ? Et combien avez-vous fait de répétitions ?
Ce n’est jamais parfait ! Et nous avons fait quatre ou cinq répétitions.

Est-ce que vous êtes stressée et avez-vous peur de vous tromper ?
Non ! Tu m’as regardée : j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer et si je me trompe, je me fais toute « petite », les autres me couvrent et je reprends.

Comment êtes-vous entrée dans cette orchestre ? Avez-vous fait des castings ? J’
ai passé des examens, des concours. Je suis rentrée à sa création, il y a 4 ans : j’ai eu de la chance, il y avait plusieurs places. En France, c’est difficile d’intégrer un orchestre (peu de places).

Depuis combien de temps jouez-vous dans un orchestre ?
Depuis longtemps : une vingtaine d’années.

Jouez-vous parfois dans un autre orchestre ?
Oui, c’est bien d’ailleurs car chaque orchestre a sa palette de couleurs : il faut s’adapter avec ses oreilles et comprendre ce qui est attendu…

Comment décide t-on de la disposition des instruments dans l’orchestre ?
La disposition des instruments dans l’orchestre, c’est par rapport à l’équilibre des sons. Par exemple, on ne peut pas mettre le hautbois devant les violons car on n’entendrait plus correctement les violons. Et les violons sont tous ensemble pour bien s’entendre et bien mélanger leurs sons.

Ecris-tu ta propre musique ?
Non, je m’amuse parfois sur des petites choses mais je ne compose pas. Ce que j’aime, c’est jouer, interpréter la musique de grands compositeurs en orchestre ou en petits groupes (« musique de chambre »)

As-tu essayé de jouer avec un autre instrument ?
Un peu, avec un alto. C’est une sonorité différente… L’ alto est « rond » et le violon « brillant ».

Aude a terminé notre rencontre en jouant une musique de Bach avec des refrains et des couplets, qui lui rappelle les musiques de son enfance. C’était très joyeux et agréable ! Merci Aude pour ta bonne humeur, ta disponibilité et tes réponses simples et pédagogiques. Grâce à toi, la musique classique a moins de secrets pour nous ! Et nous l’apprécions de plus en plus…

Merci aux élèves et Isabelle Hue pour ce compte-rendu très précis ! Aude et Insula orchestra sont ainsi ravis d’avoir pu partager ces moments avec vous ! Clique sur les photos ci-dessous pour les afficher en grand !

Photo de couverture :  © Isabelle Hue

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s